Canvas Logo

08 janvier 2017 : 17ème Traversée de Paris

lundi 21 novembre 2016 , par Christian

La Traversée de Paris hivernale a lieu chaque début d’année et quelque soit le temps. Il faudra certainement se couvrir mais le spectacle de tous ces véhicules défilant dans Paris réchauffera cœur et esprit. Attendue par les passionnés, la Traversée de Paris rassemble pour chacune de ses éditions en hiver et en été, plus de 700 véhicules (autos, motos, vélos, tracteurs, bus, utilitaires légers) dans la capitale.

Depuis 2016, « Vincennes en Anciennes », organisateur de la manifestation, définit des thèmes qui retracent l’histoire de l’automobile. Après les femmes au volant, les départs en vacances, voici les années 70. Pas question pour autant de reléguer les très anciennes au placard, elles seront toujours là, fidèles au poste, pour illustrer, en roulant, l’histoire de ce patrimoine !

Années 70, créativité en toute chose !

Les années 70, une décennie pleine de turbulences sur le plan social et politique mais avant-gardiste dans le domaine de la création et profondément libre. Les pat’ d’éph, les couleurs acidulées, le « flower power », le plexiglas, le plastique, le Centre Pompidou, la fièvre du samedi soir, les Bee Gees, … autant de symboles de cette époque.

Dans le domaine des voitures, avec les chocs pétroliers et l’augmentation du baril de pétrole, les constructeurs doivent faire preuve d’inventivité : plus d’aérodynamisme, des véhicules moins gourmands, plus fonctionnels et plus petits. Les voitures qui ne correspondent pas à ces critères deviennent des bides commerciaux comme les américaines Lincoln Continental ou AMC Pacer.

Les designers automobiles sont légions, tous apportent leur vision de la voiture du futur : Sergio Pininfarina (Ferrari 308 GTB,…), Giorgetto Giuguiro (Alfetta GTV, Maserati Merak, Lotus Esprit…), Paolo Martin (Ferrari Modulo), Gaston Juchet (Renault 17), Robert Opron (la CX), William Towns (Aston Martin Lagonda), Brooks Stevens (Excalibur III), Serge Gévin (2CV Spot).

La Super 5 lancée en 1972 devient la voiture la plus vendue en France et la classe S de Mercedes est la première voiture de série à proposer l’ABS en option.

La Méhari incarne l’esprit de liberté, de fantaisie et d’insouciance qui soufflait dans ses années-là.

Le minibus Volkswagen créé dans les années 60 se transforme en caravane sous forme de combi VW version T2, nettement plus « peace and love ».

Au cinéma, certaines automobiles font des apparitions remarquées : la DS (les aventures de Rabbi Jacob), la Renault 16 (Peur sur la ville), la Mehari, indissociable des Gendarmes à Saint Tropez ou la Lotus Esprit (l’espion qui m’aimait) et, bien sûr, la Ford Gran Torino continue à faire immanquablement penser à Starsky et Hutch !

Le marché européen de la moto, quant à lui, en déclin depuis les années 60, a été bousculé par l’arrivée massive des motos japonaises, dont les mythiques Kawazaki H1 500 Mach3 et Honda CB 750 Four et leur descendance. L’Europe des B.S.A., Norton et Triumph, Guzzi et BMW, a dû réagir en termes de performance et de fiabilité en intégrant systématiquement dans ses productions les innovations du tsunami japonais comme les freins à disques, le démarreur électrique, les culasses en aluminium, les arbres à cames en tête.

C’est aussi dans les années 70, que les constructeurs automobiles sont tenus de prévoir un ancrage pour la ceinture de sécurité qui devient obligatoire à l’avant des véhicules de tourisme et hors agglomération en juillet 1973. Elle sera obligatoire en agglomération à partir de 1979.

« Cette Traversée de Paris sera une belle occasion de mettre en lumière les " youngtimers ", les jeunes anciennes des années 70/80, jusqu’à l’année 1987 pour rester conforme à notre règle de participation des véhicules de 30 ans minimum. Ces voitures populaires sont accessibles aux personnes souhaitant entrer dans le monde de la collection et participer à des manifestations automobiles bon enfant comme la nôtre. Elles sont faciles d’entretien, maniables et peut-être un peu moins délicates que leurs ancêtres » déclare Jacques d’Andrea, Président de Vincennes en Anciennes.

Paris en zig-zag

Une boucle de 28 km dans la capitale qui part, vers 8h00 et revient vers midi esplanade du château de Vincennes. Une partie des voitures y restera exposée jusque vers 15h30.

Cette traversée propose un parcours dans les lieux les plus emblématiques de la capitale.

Trois bus anciens sont mis à la disposition du public au départ de l’esplanade du château de Vincennes (réservation obligatoire, nombre de places limitées - 10 €).

La Traversée de Paris accueillera, une fois de plus, toutes les marques et toutes les époques. Tous les véhicules ont plus de 30 ans.

Traversée de Paris hivernale Pratique

Dimanche 8 janvier 2017
Départ des voitures : entre 8h et 8h45 de l’esplanade du château de Vincennes.
Arrivée : vers 12 h/12h30 esplanade du château de Vincennes où une partie desvoitures
sera exposée jusqu’à 15h30.

Renseignements pratiques et/ou réservation dans les bus anciens (dans la limite
des places disponibles) : fiche téléchargeable sur le site Vincennes en anciennes - Prix : 10 € (bus).

En attendant de vivre la 17ème Traversée de Paris, revivez la Traversée 2016 : 16ème Traversée de Paris 2016 : immense succès.

Traversée Hivenale de Paris.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles