Canvas Logo

12 mars 2017 : Toutes en moto – 8ème édition

mercredi 8 mars 2017 , par Christian , Arthur

Sous la houlette d’Anne Sixdeniers, présidente de l’association Toutes en Moto et co-fondatrice du mouvement, la 8 ème édition des défilés aura lieu le 12 mars prochain dans 10 villes en France, également pour la première fois à Cayenne en Guyane et à Genève le 9 avril.

Toujours fidèles au leitmotiv de l’association « Conduisons nos vies », les organisatrices des villes concernées auront à coeur de brandir les banderoles aux couleurs de Toutes en Moto pour célébrer la journée des droits de la femme.
Créé le 8 mars depuis 1977, date où les Nations Unies ont officialisé cet hommage fait aux femmes et à la lutte pour leurs droits, ce jour de soutien sera un mardi en 2017. Le choix s’est porté sur le dimanche 12 mars pour faciliter les déplacements des cortèges et les autorisations des différentes préfectures.Les défilés précédents avaient rassemblé près de 10 000 motardes et motards en France dont 3000 à Paris.

Les amazones de Toutes en Moto invitent donc tous les amoureux du deux roues à se joindre à elles, au départ de ces 12 villes, en début d’après midi.

Nouveauté cette année, la Guyane a rejoint l’aventure avec les Glam’s, le Team de Guyane créé en juin 2016, avec aujourd’hui une trentaine de motardes passionnées de 20 à 60 ans, arpentant dans la bonne humeur les routes de Guyane par beau temps ou sous la pluie, climat oblige !

Comme chaque année, l’association Toutes en Moto s’associe à une cause qui lui est chère et porte parole de cette journée du 8 mars. Une belle rencontre, faite avec Frédérique Martz et Pierre Foldès , tous deux à l’origine de la création de l’Institut en Santé génésique, a conduit les membres du bureau de l’association à faire cause commune la violence faite aux femmes.

L’Institut, basé à l’hôpital de Saint Germain en Laye, a déjà aidé plus de 900 femmes épaulé par une équipe d’une vingtaine de bénévoles, juristes, psychologues, infirmières, avocat, et bien sûr des médecins comme Pierre Foldès, éminent urologue, dont la lutte contre l’excision est devenue son cheval de bataille, tant dans la prise en charge pré-opératoire que post-opératoire. Fondé en 2012, l’Institut a pour mission d’accueillir ces femmes violentées, violées, victimes d’injustices physiques et psychologiques, de les prendre en charge, de les orienter vers un réseau de professionnels de la santé, du social, de la justice. La moto, symbole et vecteur de liberté, a séduit la co-fondatrice et directrice générale de l ISG, Frédérique Martz, qui sera aux côtés des organisatrices du défilé parisien. Motard également, BMiste plus particulièrement, Pierre Foldès rejoindra le cortège au guidon de sa machine.

Comme le rappelait Simone de Beauvoir « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits en sont jamais acquis. Vous devez rester vigilantes votre vie durant. » Depuis 8 ans, les organisatrices des différents défilés et les adhérentes n’ont de cesse de rappeler la citation de cette féministe éclairée.

Le rendez vous est pris une nouvelle fois cette année, dans la bonne humeur, la solidarité, en musique, où tous les véhicules à deux roues sont admis, de la mobylette aux grosses cylindrées, tant que la passion anime toutes ces amazones au grand coeur. Rappelons que 14% des permis moto sont féminins et qu’un quart des usagers scooters confondus sont des femmes. Une population grandissante et qui n’a pas dit son dernier mot : Liberté chérie…

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles