Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Scooters > Honda > Sw-t > Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km

Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km

mercredi 29 janvier 2014, par Christian

Le Honda Sw-t 600 est apparu en 2011. Il succède au Silverwing qui a connu une longue carrière chez Honda et était LE maxi-scoote de la marque avant l’arrivée de l’Integra. Sur le segment des maxi-scooters, le Sw-t 600 est l’un des rares à disposer d’un moteur bi-cylindre.

Présentation du conducteur

Je parcours quotidiennement 35km pour aller travailler et sauf neige ou verglas, le Swt-600 est mon véhicule préféré pour me rendre au travail. Je fais quotidiennement presque un demi-tour de périphérique parisien dans un sens le matin puis dans l’autre sens le soir. Le scooter me fait gagner près de la moitié du temps de transport en commun, notamment le soir.

Pourquoi le Swt-600

Après plusieurs 500cc monocylindre de marque italienne, début 2012, je cherchais un scooter « au long cours » qui puisse à la fois faire de la ville et de la route. En matière de maxi-scooters, en 2012, le choix était limité. Les scooters Bmw n’étaient pas encore sortis, même si leur arrivée était annoncée. Chez Suzuki, le nouveau Burgman était encore lointain, l’Intégra de Honda ne sortira que quelques mois plus tard. Le Swt-600 s’est donc imposé, non pas seulement par défaut, mais tout simplement parce qu’il offre un rapport qualité-prix des plus avantageux. C’est un des rares maxi-scooters de plus de 500cc qui est en dessous de la barre des 9.000€.

Présentation du scooter

En 2011, le Swt-600 succède au Silverwing 600. Au phare cyclopéen de l’ancienne génération, Honda a doté son nouveau maxi-scooter de double optique, un pour le code et un autre pour le phare. Honda a également équipé le Sw-t 600 de l’Abs de série, selon la politique maison de sécurité de ses deux roues.

Honda en a profité pour rigidifier le châssis, qui était l’un des points noirs de l’ancien Silverwing et revu à a baisse, la consommation, l’autre point noir. Le Swt-600 dispose de 8 soupapes et développe 51.2 Cv à 7500 tr/mn. Le couple est de 55 Nm à 6.000 tr/mn. Question freinage, le Swt-600 est équipé d’un disque de 276mm, triple pistons, à l’avant et d’un disque de 240mm, double pistons, à l’arrière. Le freinage est couplé. Le réservoir de 16 litres est l’un des plus important de la catégorie et autorise une autonomie importante avoisinant les 300km selon son mode de conduite.

Mon Sw-t 600 est équipé d’un petit top-case Honda, en option. S’il est fait pour ne pas casser la ligne du scooter, sa contenance est trop petite. J’arrive à y loger quelques outils dont un compresseur électrique, des mèches, des produits de nettoyage, un grand « U »... et c’est tout. Le coffre sous selle est long et étroit mais deux casques y entrent. Sa longueur est suffisante pour y glisser une raquette de tennis. Pour les casques, il faudra simplement veiller à protéger les écrans par des morceaux de mousse posés sur les surfaces en contact, car sur la partie avant l’écran est en contact avec le rebord du coffre et sur la partie arrière, la selle vient y frotter en se refermant.

Honda a collé des pictogrammes sur le scooter pour rappeler quelques points essentiels : le poids maximum dans les boites à gants, dans le coffre, les consignes pour la batterie... Très bien fait et simple à comprendre.

Poste de conduite

Honda a certainement eu pour devise de faire simple et solide. Et le tableau de bord en est la preuve.

Deux gros compteurs à aiguilles, à gauche, le tachymètre, à droite le compte-tours. A l’extrême gauche, le niveau d’essence, et de l’autre côté, la température moteur. Au dessus, une fenêtre digitale qui indique la consommation d’essence, le kilométrage général et deux trips partiels, l’heure.

Au niveau voyants, le Sw-t 600 affiche :
- un rappel lumineux séparé des clignotants,
- un voyant de plein phare,
- de frein de parking enclenché,
- un témoins d’Abs qui s’éteint après quelques mètres, ou passé les 10 km/h,
- un témoin de pression d’huile,
- un témoin pour la courroie,
- un témoin de dysfonctionnement de l’électronique d’injection.

Pas de thermomètre pour la température extérieure et pas non plus de témoin de passage en réserve, et encore moins de warning. La température extérieure est utile en hiver pour savoir si du verglas est à craindre sur la route.

Au commodo gauche, appel de phare gâchette, commutateur code-phare, clignotants et klaxon. A droite, bouton rouge de coupe-circuit, et démarreur.

Le conducteur se consolera des quelques manques en se disant qu’au moins, il n’aura pas besoin d’une période d’adaptation pour maitriser les informations dispensées par le poste de conduite.

Le frein de parking est placé sur le tablier à droite. Deux vide-poches viennent compléter la dotation dont celle de gauche est verrouillable mais pas de prise allume-cigare.

La selle conducteur est large et moelleuse à souhait. Le dosseret ne se règle pas en profondeur mais il est assez haut pour bien soutenir les reins sur long parcours. La clé de contact est codée.

Passager

Le passager est assis royalement. Sa partie de selle est légèrement moins rembourrée que celle du conducteur et comme le coffre n’est pas très large, il n’aura pas à écarter exagérément les cuisses pour s’y tenir. La place ne lui est pas comptée et il pourra s’adosser largement sur le petit top-case Honda. Les barres de maintien ne sont ni trop grosses ni trop petites et remplissent bien leur rôle.

Les reposes-pieds sont à bonne hauteur et se déplient. C’est bien plus confortable que des encoches dans le tablier. Il faudra compter cependant avec le fait que les pieds sont bien exposés en cas d’intempéries.

Ville

Le Sw-t 600 est un maxi-scooter dont les dimensions en font un un véhicule idéal pour la ville. En effet, sa largeur hors tout est même moins grande que celle du scooter vedette, le X-Max 125cc.

Dimensions en mm Sw-t 600 X-max 125 Abs T-max 530 Abs
Longueur hors tout 2,285 2,160 2,200
Largeur hors tout 770 790 775
Hauteur hors tout 1,430 1,385 1,420
Hauteur de selle 755 792 800
Empattement 1,600 1,525 1,580

Il ne faut donc pas s’étonner de voir le Sw-t 600 remonter les files avec une telle facilité ou passer dans des trous de souris. S’il remonte les files comme un gardon, en ville, le Sw-t 600 n’y sera cependant pas comme un poisson dans l’eau.

C’est que le Sw-t 600 est long. Aussi bien pour sa longueur hors tout que pour son empattement, il lui faut donc un minimum d’espace pour faire un demi-tour, quand le X-Max pourra le faire dans un mouchoir de poche.

Avec sa hauteur de selle culminant à seulement 755mm, il est également l’un des plus bas. Les moins d’1.60m l’apprécieront car ils pourront poser les deux pieds à terre. Ces deux pieds seront bien utiles pour sortir d’une mauvaise passe car le Sw-t 600 est lourd. C’est même l’un des plus lourds de la catégorie, après le Bmw C 650 GT.

Heureusement, le béquillage sur centrale se fait aisément. Un pied sur l’ergot, une poussée et le Sw-t 600 est sur béquille.

Le Sw-t 600 n’est pas le plus vif à s’élancer aux feux. La faute à un moteur qui en dessous des 3500-4.000tr/mn se montre un peu paresseux. Dès que le moteur a atteint cette zone, les chevaux arrivent et ont de quoi décoiffer. Mais les autres scooters de la catégorie ont déjà pris de l’avance.

Route - autoroute

Caractéristiques Sw-t 600 T-Max 530 C 650 GT Burgman 650
Cylindrée cc 582.2 530 647 638
Puissance 51.2Cv à 7 500 tr/min 46.4Cv à 6 750 tr/min 60 Cv à 7 500 tr/min 55Cv à 7 000 tr/min
Couple 55 Nm à 6 000 tr/min 52,3 N.m à 5 250 tr/min 66 Nm à 6 000 tr/mn 6,3 mKg à 5 000 tr/min
Réservoir en litres 16 15 16 15
Poids en kg 250 173 261 221

Après les bonnes dispositions pour la ville, le Sw-t 600 en montre autant pour la route. Avec la puissance du moteur, sa disponibilité, il ne pouvait en être autrement. Aux vitesses légales, le moteur ronronne littéralement. Une pression sur la poignée de droite et le Sw-t 600 s’élance sans la moindre hésitation et jusqu’au régime maximum.

Les suspensions sont moelleuses. Il ne faut donc pas hésiter à les durcir. Je roule ainsi en position 3 sur 5 et la pression de mes pneus est celle du véhicule en configuration « scooter chargé », 2.3 à l’avant et 2.5 à l’arrière.

Le conducteur peut largement étendre ses jambes pour conduire pieds en avant. Dans cette position, le bas de jambes est exposé aux turbulences. Si le Sw-t 600 n’est pas très large pour se mener aisément en ville, la contrepartie est que la protection est un peu juste. Il manque quelques centimètres pour bien protéger le conducteur, mais ces quelques centimètres viendront le gêner lors des parcours en ville. Il faut choisir... Côté protection également, le pare-brise manque de quelques centimètres en largeur et en hauteur. Des turbulences arrivent sur le haut du casque et c’est dommage car le niveau de confort général est bon.

Sur route également, la direction du Sw-t 600 est une merveille de précision. Sa roue avant n’est pas de grande dimension pourtant, 14’’, mais l’empattement long lui donne un appui qui est le bienvenu sur route et autoroute. La direction est vive, rapide, facile à mettre en appui, quelque soit la vitesse. Et si vous prenez appui avec les jambes, les enchainements se font avec une facilité insoupçonnée pour un scooter de ce gabarit.

Sur les routes à lacets ou viroleuses, le rythme s’accélère sans que vous vous en rendiez compte et surtout sans avoir l’impression d’être à la limite. Comme la garde au sol n’est entravée par aucun appendice, le Sw-t 600 penche... beaucoup et rien ne vient frotter.

Le Sw-t 600 a également pour lui un frein moteur exceptionnel. Dès que vous relâchez l’accélérateur, le frein moteur agit et ralentit vraiment le scooter. Avec un peu d’habitude et d’anticipation, vous pourrez ainsi aborder les courbes sans avoir à freiner et avec un embrayage encore en prise quand sur d’autres scooters, vous êtes en roue libre. Le phénomène de roue libre arrive à 25km/h.

Sur autoroute et avec la vitesse, les turbulences ne font que s’amplifier. Heureusement que la bonne santé du moteur lui permet de croiser aux vitesses réglementaires en toute sérénité et de dépasser en un clin d’oeil. A 130 km/h, le moteur ronronne toujours, il reste 2.100tr/mn avant la zone rouge et le reprises se font avec franchise, mais sans violence. A l’approche des grandes courbes rainurées, il faudra ralentir l’allure pour ré-accélérer ensuite.

Après tous ces kilomètres, le moteur est toujours aussi silencieux. Aucune vibration ne remonte au guidon ou sur les pieds. Le bi-cylindre est une merveille d’équilibrage, il est comme au premier jour.

Mesures relevées

Compteur km/h Régime tr/min Gps km/h
50 3 500 45
90 4 400 84
110 5 200 101
130 6 400 119

La vitesse maxi est de 170km/h, sur circuit. A noter qu’à cette vitesse, l’indication de vitesse au compteur est inférieure à celle du Gps.

Freinage

C’est un peu mesquin de la part de Honda de n’avoir équipé son Sw-t 600 que d’un seul disque sur l’avant quand tous les autres maxis sont équipés de deux disques. C’est aussi la raison d’un prix défiant toute concurrence.

Le résultat est que si le Sw-t 600 peut rouler vite, il a du mal à s’arrêter, surtout si vous le menez sportivement. Le disque avant quand il est fortement sollicité finit par glacer. C’est d’autant plus dommage que le ressenti aux leviers est excellent et que l’arrière, couplé, finit d’assoir le scooter sur ses appuis pour l’arrêter. En usage courant et balade, les freins répondent normalement et surtour présents.

L’Abs n’est pas du tout intempestif. En 36.000 km, il n’a dû se déclencher que deux-trois fois, à l’avant. Il m’a fallu du temps pour intégrer la notion d’Abs sur le scooter, la peur de tomber. Mais avec le temps, maintenant, la question ne se pose même plus. Je saisis les poignées et je place le scooter où je veux. Vraiment un plus en terme de sécurité.

Pneumatiques

La monte d’origine est le Hoop de Bridgestone. C’est de loin le meilleur pneu pour le Sw-t 600. Excellent sur le sec, les Hoop ne perdent pratiquement rien de leur adhérence sur le mouillé. Bien sûr, il faut faire attention mais les Hoop évacuent bien l’eau.

Viennent ensuite les Metzeler même si je ne les ai que depuis peu. Un tour en vallée de Chevreuse sous une pluie battante m’a permis de retrouver les sensations que j’avais avec les Hoop de Bridgestone. Ils m’ont également permis de retrouver le plaisir de conduire sur le mouillé.

Le Dunlop Smartscoot arrive en troisième position. Il a été usé jusqu’à la corde !

Enfin, en dernier, arrive le Michelin Power Pure. Sur le Sw-t 600, il se révèle moyen sur le sec et franchement glissant sur le mouillé. De dérobades en légère glissade, je finissais par prendre confiance et je les ai donc changé après un peu moins de 6.000km et six mois. Sur un précédent pneu bi-gomme de Michelin, un clou est allé se planter juste au niveau de la jointure des deux types de gomme. Réparation impossible avec une mèche, il a fallu changer de pneu après seulement 6.500km.

Entretien - coûts

Sur le Sw-t 600, la révision se fait tous les 6.000 km avec une opération plus importante tous les 24.000 km puisqu’il faut changer la courroie. Une vidange chez Honda est facturée sous la barre des 100€. La courroie est facturée à 145€ et se change tous les 24.000km !

Au total sur les 36.000 km parcourus, les opérations d’entretien auront coûtés 2.338€, y compris les pneus. A titre de comparaison, sur mon ancien scooter, un mono de 500cc, l’entretien m’avait couté 3.920€, à kilométrage identique.

Hors assurance, le prix au km du Sw-t 600 revient à 0.138€ du km. Ce prix comprend la consommation d’essence.

Consommation

Pour parcourir ces 36.000km, il aura fallu consommer au total 1.703 litres d’essence pour un total de 2.657€.

Cela représente une consommation moyenne de 4.7 litres au 100. Ma consommation la plus basse a été de 3.23l/100 lors d’une sortie. Ma consommation la plus forte a été de 6.29l/100 sur autoroute. En ville, avec tous les arrêts, freinages et accélération, la consommation arrive aux alentours des 6.0/100, sans pouvoir descendre en dessous. En usage quotidien, sur le périphérique, ma consommation varie entre 4.6 et 4.8l/100.

En usage intensif, la consommation s’envole à 7.77l/100. Ce jour-là, essai de conduite sportive avec un régime moteur tout le temps sollicité.

A noter que l’affichage de la consommation n’est pas très précis. Quand l’aiguille du niveau d’essence arrive après la zone rouge, il reste encore 2-3 litres sans vraiment savoir combien.

07/04/12 6503 km
MO 0.5 35.58
Huile motul 2.5 41.50
Filtre huile 1 11.55
Liquide refroidissement 0.1 0.63
Fongibles 1 2.87
16/06/12 11249 km
MO 2 142.32
Filtre huile 1 11.55
Huile motul 2.5 44.50
Filtre air 1 45.05
Bougies CR8EH9 2 24.50
Valve coudes 1 3.30
Michelin 150/70-13 power pure 1 74.20
Fongibles 1 2.87
17800 km
Réparation 1 16.00
Pneu Dunlop ScootSmar 1 52.00
18/09/12 18416 km
MO 0.5 35.58
Huile Mot 7100 2.5 44.50
Filtre huile 1 11.55
Liquide refroidissement 0.1 0.63
Fongibles 2.5 2.99
05/03/13 24184 km
MO 3.5 249.06
Huile Motul 7100 3 55.50
Filtre huile 1 12.00
Filtre air 1 46.00
Bougies CR8EH9 2 24.50
Courroie 1 145.00
Jeu galets variateur 1 85.50
Jeu de coulisseaux 1 17.30
Fongibles 1 3.00
20/07/13 30679 km
MO 2.5 177.90
Huile Motul 7100 2.5 46.25
Filtre à hule 1 12.00
Plaquette avant 1 52.00
Plaquette arrière 1 52.00
Michelin 150/70-13 power pure 1 79.50
Michelin 120/80 power pure 1 73.60
Valve coudes 1 3.40
Liquide refroidissement 0.11 0.97
Nettoyant/degraissant 1 2.60
Fongibles 1 3.00
22/01/14 36342 km
Metzeler Feel Free AV 1 67.00
Metzeler Feel Free AR 1 75.00
Forfait pose AV 1 21.00
Forfait pose AR 1 29.00
Valves 2 9.00
23/01/14 36415 km
MO 1.75 124.95
Huile Motul 7100 2.5 46.50
Filtre à hule 1 12.05
Bougies CR8EH9 2 25.10
Filtre air 1 46.20
Liquide refroidissement 0.2 1.58
Nettoyant/degraissant 1 2.90
Fongibles 3 3.60

Conclusion

Après ces 36.000 passés au guidon du Sw-t 600, il faut bien reconnaitre que je n’ai pas vu le temps ni la distance passer. C’est toujours un plaisir de le prendre, pour aller faire un tour en ville, pour une balade ou de plus longs parcours encore. On oublie donc les quelques centimètres qui manquent au tablier, au coffre en largeur, au pare-brise. Il faut aimer sa position de conduite qui invite à conduire pieds en avant et décontracté.

Le Sw-t 600 fait injustement un score honorable en France en terme de ventes, il a de bons atouts à faire valoir mais il lui manque cet aura que les autres maxi-scooters ont. Honda avec le Sw-t 600 a un scooter qui offre un bon compromis entre encombrement, puissance, taille et prix.

Et c’est bien là l’essentiel.

Ce que j’aime Ce que j’aime moins
+ gabarit en ville - protection générale
+ autonomie - poids
+ vivacité direction - châssis encore un peu mou
+ moteur - quelques lacunes d’équipement
+ Abs de série
+ tarif

Portfolio

  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - gauche
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - droite
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - face
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - sortie pot caractéristique
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - 3/4 arrière
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - commodo gauche
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - commodo droit
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - tableau de bord
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - tableau de bord
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - trappe à essence
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - vide-poche gauche verrouillable
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - vide-poche droite
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - verrin selle
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - pictogramme
  • Essai Honda Swt-600 : 2 ans, 36.000 km - pictogramme

Messages

  • J’ai un swt aussi, j’arrive à consommer 4.5l au 100 mais il faut que je conduise en souplesse. Entièrement d’accord sur le freinage, j’aurai préféré payer un plus mais avoir 2 disques a l’avant

  • Bonjour,
    j’ai la version 400 et j’arrive également au 30000
    je confirme que c’est un scoot agréable, souple, silencieux. Nous partons en va accès en duo avec et il est très confortable mon le passager
    Seul bemoĺ, en montagne, quand on attaque un peu, on racle un peu en virage à gauche...
    bonne route

  • Le raclage de la béquille, côté gauche, cela n’arrive pas qu’en montagne ;-). Si tu racles, c’est que tu es déjà sur un bon angle ! Attention quand même et bonne route également.

  • Rien à dire ! C’est super documenté et très utile pour avoir une vision future de mon nouveau scooter. Tu as raison, c’est un très bon article et un très bon scooter !
    Clin d’oeil amical...

    Paul

  • Pour ma part j’ai le swt 400 depuis 2010 et j’ai effectué 75000 Km sans aucun problème, un vrai plaisir. Je fait 100km par jour pour me rendre au boulot 20km de ville et 80km d’autoroute. Je consomme 4,5l/100 en moyenne.
    Un très bon investissement en rapport à la fiabilité et à la longévité !! Je rajouterai que le swt et beaucoup moins convoité par les voleurs que le Tmax par exemple.

  • Woah, 75.000km, c’est une distance déjà ! C’est vraiment un scooter agréable qui mérite d’être plus connu. Tu avais quoi comme scooter avant ?

  • Bonjour,

    Quelqu’un pourra me dire combien coûte une révision des 18000 km ?

    Merci

  • Question simple, mais réponse pas simple.

    Tout d’abord, Honda a très bien fait son site. La marque ailée a reporté les opérations préconisées par modèle et kilométrage. Chaque pièce à changer est reportée et tu as également le prix ! Pour le SWT-600, tu peux aller voir la page ici.

    Tu remarqueras dans la liste que Honda indique un changement de batterie, 164€, ainsi qu’un changement de courroie, 145€ et 2h30 de MO. Ces deux éléments ne sont à changer que s’ils présentent une usure exagérée ou montrent des signes de faiblesse. Tout comme la MO qui est fonction des interventions.

    Honda indique le prix des plaquettes, 38€, mais là-aussi, c’est fonction de l’usure.

    Dans le cas où rien n’est à changer, tu auras, comme la révision de 6.000km, une vidange qui comprend, l’huile, le filtre à huile, principalement. Pour ma part, la révision a coûté 95€, avec 0.5hMO. La petite révision.

    Mais si tu as une conduite "musclée", d’autres opérations peuvent s’ajouter. Pneus, plaquettes...

    La plus lourde et donc la plus chère est celle de 24.000km. La courroie est changée ainsi que les galets. Au total, près de 250€. Et la main d’œuvre est de 3.5h. 640€, pour ma part, à la révision des 24.000km..

  • Bonjour,
    voila je viens de prendre la décision de m’acheter le sw600 grâce à vous qui m’avais permis d’éclairer certains points.
    Etant nouveau dans le domaine de la moto et ayant 65 ans je compte me faire plaisir à conduire ce scooter sur les routes de France. J’aurai une question concernant les assurances, quel est la meilleur société ou s’assurer et a combien s’évalue la prime annuelle

    je vous remercie des conseils

    Daniel

    • Bonjour Daniel,

      En ce qui concerne l’assurance, c’est très variable en fonction de l’âge du conducteur, de sa zone de résidence, du fait que le scooter est "convoité"... Sur notre site, tu as des liens pour effectuer des comparaisons de devis. C’est la première chose à faire.

      Ensuite, en fonction des couvertures, tu choisiras celui qui est le moins cher.

      Attention toutefois. Il faut bien vérifier les garanties et le montant des franchises. Certaines assurances baissent les garanties et augmentent la franchise pour avoir une prime annuelle peu chère. Garanties et franchises sont pourtant deux points importants dans un contrat d’assurance.

      Vérifies également s’il faut ou non une alarme, un gravage ou une protection mécanique. Cela engendre des frais. Une garantie assistance panne zero kilomètre est également bienvenue, même si tu as un scooter neuf.

      Enfin, dernier point. Il faut demander avant même la souscription le numéro d’appel en cas de panne ou d’accident et vérifier les horaires de disponibilité de la plateforme d’appels. Si tu es en panne à 23h et que la plateforme ne fonctionne qu’aux heures de bureau, cela n’a pas grand intérêt.

      Bonne route à toi et prudence... Tu verras, le SWT 600 est une magnifique machine pour rouler en classe confort.

  • Salut à tous. Je possède depuis bientôt 2 ans un sw-t 600 en remplacement d’un sw-t 400 acheter précédemment. J’en suis très content, il est Hyper Fiable bien finis avec une bonne réserve de puissance et confortable (par contre manque quelques équipements, des jantes un peu plus grande et un poids un peu plus bas).
    Par contre je viens d’apprendre par mon concessionnaire Honda que Honda justement arrêtait la production du sw-t d’ici quelques semaines sans lancer de remplaçant. Pas vrai nouveau maxi scooter avant au moins 2018.

  • Bonjour à tous,
    Depuis 1 an, J’ai un silverwing 600 de 2003. J’en suis très content mais il faudrait m’expliquer comment vous faîtes pour avoir une conso de 4.5L/100 !!! Avec mes 16 litres de réservoir, je fais tout juste 200 kms soit 8L/100. Je ne suis pourtant pas une brute de la poignée droite.
    J’ai aussi installé un pare brise AirFlow : superbe protection, bien plus efficace que le pare brise d’origine.
    Bonne route à tous.

  • Bonjour Richard,

    Tu as presque tous les éléments de réponse dans ton post. Tu parles du Silverwing de 2003 alors que le mien est le Sw-t 600. Entre les 2 modèles, Honda a optimisé l’injection et le Sw-t 600 consomme moins que l’ancien Silverwing. C’est également ce qui m’a poussé à l’acheter.

    Tu as un pare-brise Airflow qui protège certainement mieux que le pare-brise d’origine mais qui génére également une sur-consommation.

    Bref, ça plus ça, ta consommation est supérieure à la mienne.

  • Je possède un SW600T depuis 14/9/2011. Aujourd’hui il a 30.000 km. Je l’utilise uniquement comme véhicule de loisirs. Je ne fais jamais de ville, uniquement de la grande route dont beaucoup de haute montagne. On peut dire qu’il a déjà fait tous les grands cols des Alpes. A 69 ans, il a remplacé une CB1300S devenue trop lourde pour moi. Actuellement, j’ai 73 ans et je compte toujours bouffer de la route : les Dolomites au programme le mois prochain. Je consomme, tenez-vous bien : 3.7 à 3.8 l au cents sur grandes distances et, fait surprenant, c’est dans les cols qu’il consomme le moins. Je pense que c’est la coupure d’injection dans les longues descentes qui compense largement la surconsommation des montées. Vers les 25.000 km, et après le changement de courroie, il commençait à faire un bruit de casseroles, apparemment sans affecter la fiabilité. A 25.904 km on m’a changé le collier de courroie + le collier de guide de ressort et ça va nettement mieux. Je suis très satisfait de ce scooter, particulièrement confortable et bénéficiant d’un excellent frein moteur, appréciable en montagne. Je suis toujours chaussé en Bridgestone et un train de pneus me fait 8.000 km.

  • Ah, tu vas me faire regretter mon ancien swt. Le confort est royal, un frein moteur, le plus puissant des maxi-scooters, et un moteur, comme une horloge. Il n’y a que la consommation et un cadre un peu mou.

    Ton voyage dans les Dolomites donnent envie également. Je pense y faire un tour en octobre.

  • bonjour je viens de vendre ma moto et je pense sérieusement passer sur un scooter
    le swt 600 me plait beaucoup et je voudrais savoir si ce scooter est fait pour une personne d 1.93 m
    je suis déjà monté sur un integra mais hélas je conduis avec les genoux
    donc si il y a qulqu un de ma taille qui pourrait me renseigner car par chez moi il n y a presque pas de swt a vendre même en concession
    au niveau taille le srv , gp 800 conviennent mais pas fan de la marque et le c 650 gt de chez bmw mais il depasse mon budjet
    en vous remerciant d’avance

  • Avec 1.93, je pense que tu auras de la place pour étendre tes jambes. En position assise, tu auras peut-être l’impression d’avoir les genoux plus haut que ton séant mais c’est la position de l’ensemble qui veut ça. Il te faudra avancer les pieds sur le marche-pied et les ramener sous toi si tu veux te lever et passer une bosse, par ex.

    Sur le Burgman 650cc, la position est moins recrioquevillée, beaucoup d’espace pour s’étendre mais consommation légèrement supérieure.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Pneus scooter : comment choisir ?

Vos pneus d’origine montrent des signes de fatigue et il est temps d’en changer. Pour ce faire, sans compromettre sa sécurité, quelques règles à respecter. Dimensions La première chose à faire est de vérifier les dimensions de la monte d’origine. Tous les constructeurs préconisent des dimensions précises (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais