Canvas Logo

Essai Kymco Dink Street I 125cc : GT bien né

lundi 4 mai 2009 , par Arthur , Ben

Lors de notre prise en main lors du salon du deux roues urbain, nous avions été presque conquis par le Kymco Dink Street I 125cc à injection, premier du genre pour la marque taïwanaise. Il nous tardait donc de faire un essai plus complet pour voir ce que Kymco avait concocté pour 2009.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection

Tour du propriétaire

Sans conteste, la ligne du Kymco Dink Street I 125cc est réussie. On est loin du tourmenté Grand Dink et le Kymco Dink Street 125cc a réussi le pari d’une ligne consensuelle et même à innover le genre. D’ailleurs, il suffit de s’arrêter aux feux et voir le regard plein de curiosité et parfois d’envie, que les autres deux roues jettent sur le scooter.

Le Kymco Dink Street I 125cc fait plus grand que sa cylindrée ne pourrait le laisser supposer et c’est à se demander si cette coque de 125cc n’est pas appelée à abriter un coeur de 250cc. Cette impression de puissance va jusqu’au pot d’échappement. Il semble prêt lui aussi à recevoir une motorisation plus puissante.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : pot

Au tableau de bord, Kymco a été plus sage. Compteur de vitesse et compte-tours encadrent une fenêtre analogique distillant la température moteur, le niveau d’essence, l’heure et le kilométrage total et partiel.

Au guidon, le commodo gauche réserve la bonne surprise d’un appel de phare de type gâchette. Il faut aussi souligner des leviers de frein réglables. Rarissime sur un scooter et encore plus dans cette cylindrée. Il manque au commodo droit un warning, pour bien faire mais le coupe circuit est présent. Les voyants de clignotants sont séparés et ceux-ci émettent un bruit quand ils sont en action, filiation Grand Dink oblige.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : compteur

A l’arrière, la selle se prolonge de barres de maintien pour le passager, pouvant faire office de porte-paquet , voire de support top case. La trappe de la boite à gants que nous avions vu verrouillable avec une clé devient au passage simplement fermable, la prise allume-cigare est toujours là. Son système de fermeture s’il semble pouvoir affronter le épreuves du temps, nous rappelle toutefois les ouvrants des scooters Kymco de la première génération. Idem pour l’accès au remplissage d’essence. C’est simple, efficace et c’est tout. Un crochet accroche-sac complète la dotation du Kymco Dink Street I 125cc.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : vide poches

Enfin, le Kymco Dink Street I 125cc dispose de deux béquilles dont la latérale est équipée d’un coupe-contact.

Comparé aux scooters GT actuels, Kymco a bien retenu la leçon et la dotation de son Kymco Dink Street I 125cc est vraiment complète.

A noter que le Kymco Dink Street I 125cc n’est pas doté de l’allumage automatique des feux de croisement mais qu’il a les feux de jour.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : trappe essence

Vie à bord

Le Kymco Dink Street I 125cc inaugure un nouveau style chez Kymco et le reste suit.

A commencer par l’assise. La selle a le chic d’être assez large pour poser son séant sans qu’il se retrouve suspendu dans le vide, et elle est aussi fine sur l’avant pour éviter d’avoir à trop écarter les jambes à l’arrêt. Du coup, avec seulement, 700mm de hauteur, les petits gabarits le conduiront sans appréhension au moment de s’arrêter. Il ne lui manque qu’une mousse un peu plus épaisse pour préserver le confort du pilote sur longue distance.

Le passager est posé un peu plus haut que le pilote et il aura de la place. De la place d’abord pour mettre ses pieds. Il n’y a pas de repose-pieds mais l’espace est suffisant pour que le passager pose ses talons dans les encoches prévues à cet effet. Le passager aura également de la place pour s’asseoir, sur une selle qui nous a semblé plus rembourrée que celle du pilote. Enfin, la seule réserve pour le passager concerne les barres de maintien. Si le passager pose ses mains juste à l’aplomb de ses épaules, l’espace est trop étroit pour qu’il puisse y glisser ses doigts à cet endroit. Ou alors, il-elle devra avoir des doigts et des gants fins. Le passager devra se résoudre à se maintenir en arrière.

Le coffre sous selle est certainement l’un des plus grands de la catégorie. Nous avons pu y loger un caque jet et un modulable, certainement l’un des plus encombrants de la catégorie, le Justissimo de Caberg. Et la selle fermait sans avoir à forcer. Et sans que le passager n’ait à écarter exagérément les jambes pour s’asseoir. Il n’est pas moquetté mais il est éclairé. Là aussi, Kymco se distingue, la lumière fait penser à un éclairage led.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : coffre

Le pare-brise qui nous semblait court et étroit se révèle à l’usage assez haut pour dévier l’air au dessus du casque. Ce qui est le gage d’une conduite en silence et sans avoir à lutter contre les turbulences du vent. Il n’y a que son étroitesse qui laisse augurer d’une protection juste par temps de pluie.

Moteur

Avec ses presque 15Cv, le Kymco Dink Street I 125cc se rapproche un peu plus des GT et il faut dire qu’il le fait bien.

Contact mis, les aiguilles vont et viennent pour nous rappeler que l’électronique est belle et bien présente sur ce nouveau scooter. Au démarrage, le Kymco Dink Street I 125cc injection émet un son feutré contenu, tirant sur les graves. Le démarreur lui-même est très discret.

Première surprise, les aiguilles des comptes tours et vitesses ont une petite diode à leur base. Du plus bel effet dans la nuit. Sur sa béquille centrale, le Kymco Dink Street 125cc monte en température sans vibration, ni ratés dans le moteur. L’injection veille au grain et le starter est enclenché.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection

Les premiers tours de roue révèlent une direction lourde. Elle semble ballotter et entraîner le scooter dans tous les sens mais dès que le Kymco Dink Street I 125cc est en mouvement, tout rentre dans l’ordre. C’est la contrepartie d’une roue de 14’ à l’avant.

Encore faut-il pouvoir lancer le scooter. Lancer n’est pas une image car notre scooter d’essai semblait avoir été bridé. A l’arrêt et poignée ouverte en grand, le moteur reste bloqué sur 6000tr/mn pendant les tous premiers mètres. Passé ces deux-trois mètres, le moteur semble d’un seul coup se lâcher et il délivre un regain de puissance qui est le bienvenu en accrochant les 7000 tours. Mais les autres scooters sont déjà loin devant et les voitures très près de votre roue arrière.

Et à deux sur le scooter, le phénomène est encore plus marqué et on presque envie de donner un grand coup de pied au démarrage pour pousser le Kymco Dink Street I 125cc.

Pour bien faire, il faudrait pouvoir dès le démarrage aller chatouiller les 7000tr/mn. Peut-être une cartographie d’injection à revoir, des galets plus légers pour favoriser les démarrages. Il ne manque pas grand chose au Kymco Dink Street I 125cc injection pour réellement s’arracher au feu.

Car sur la route, le moteur répond présent. Une rotation du poignet et le moteur s’exprime avec jubilation aux alentours des 7000tr/mn. Nous avons pu atteindre la vitesse de 115km/h au compteur, au régime de 9000tr/mn, son régime maxi. Sur le compte-tours, il en reste encore pourtant 1000 et à cette vitesse, le Kymco Dink Street 125cc injection est imperturbable. Le pare-brise protège le pilote et le moteur ne semble pas prêt de s’essouffler. Et encore notre machine d’essai ne totalisait pas encore 1000km. Le Kymco Dink Street I 125cc peut donc prendre encore quelques précieux km/h, une fois que son moteur se sera libéré.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : carter transmission

Le cadre quant à lui fait preuve d’une rigidité dont peu de scooters peuvent se vanter. Aucun dandinement, aucun trémoussement parasite ne vient perturber la conduite. Et ce, quelque soit le mode de conduite adopté. Du coup, le pilote apprécie les suspensions qui permettent de filtrer les inégalités de la route tout en maintenant le scooter sur le bitume. C’est redoutablement efficace et on se surprend à vouloir prendre à défaut la partie cycle en repoussant les limites du Kymco Dink Street I 125cc. Ah, s’il n’était pas limité à 15Cv.... A 110 ou 60km/h, aucune différence de comportement. Un vrai plaisir !

Freins

Enfin, rouler vite est une chose, s’arrêter en est une autre. A ce chapitre, le Kymco Dink Street I 125cc est aussi un équilibre du genre. Les freins sont à la fois progressifs, offrent une bonne sensation au levier mais sont néanmoins assez directs. Et même sans couplage arrière-avant, le conducteur n’est jamais trahi par les sensations que les leviers retransmettent. Leurs puissances est facilement dosables, et ils se montrent particulièrement efficaces, notamment l’arrière. Alliés aux suspensions efficaces et au cadre, les freins du Kymco Dink Street I 125cc semblent avoir été fait pour ne pas piéger le pilote.

Essai Kymco Dink Street 125cc Injection : disque avant

Attention, il ne s’agit de dire que le Kymco Dink Street I 125cc freine bien quelque soit les circonstances et la route. Nous disons simplement que le Kymco Dink Street I 125cc avec son freinage « simple », arrière au levier gauche, avant au levier droit, et avec son moteur de 125cc, offre des prestations sans commune mesure avec sa cylindrée. Un moteur de 250cc avec l’équipement actuel serait sans conteste également à son aise. De plus, l’avant dispose d’un petit disque-capteur de blocage. Curieux. Les ingénieurs Kymco nous ont répondu que ce disque était là pour le capteur de vitesse. Une version Abs pour l’avenir ?

Le Kymco Dink Street I 125cc pousse un peu plus le Grand Dink vers la sortie et marque pour Kymco une étape.

Une étape parce que la marque taïwannaise démontre ainsi son savoir-faire en matière de scooter, savoir-faire en matière de design et de motorisation-partie cycle. Avec l’injection dans cette cylindrée, Kymco se replace également dans le peloton de tête des constructeurs.

C’est également une étape pour Kymco qui jouait jusqu’à présent dans une catégorie inférieure par rapport aux GT actuels. Avec le Dink Street I 125cc, Kymco entend aller chercher les meilleurs sur leur terrain et se battre à armes égales avec eux pour les qualités dynamiques.

Au niveau tarif, à 3200€, le Kymco Dink Street I 125cc est promis à un bel avenir, et il le mérite bien. Il ne restera au Kymco Dink Street I 125cc qu’à se forger une image.

Messages

    • Le meilleur dans l’absolu n’existe pas vraiment :-). Mais le Dink Street a un très bon rapport qualité/prix. Par rapport à la concurrence, il est en gros 1.000 ? moins cher pour des prestations tout de même au top.

    • Je l’ai essayé. Super scoot et un excellent rapport qualité/prix. Il est commandé ;-).

    • Salut, moi j’ai mon Dink street depuis le 21 mai et c’est que du bonheur, je suis un gros rouleur et j’ai déjà 850 bornes. Il est déjà super nerveux, je commence à tirer dessus progressivement et il n’est pas du tout mou au démarrage comme certains essais dans la presse ont pu le faire penser. Le mien prend 7000 tours direct au démarrage et il pousse fort tout de suite. Aujourd’hui j’ai pris 120 compteur, et je suis persuadé qu’une fois le moteur libéré, il aura de bien meilleures performances qu’un X max. Je ne regrette pas mon choix et je conseille ce scoot à tous, et à toutes !!!

    • Bonjour et merci Tof pour ces precisions qui me rapproche de plus en plus de l accision de cette machine !
      J’hesitais entre 3 ou 4 modèles (SYM GTS EVO en particulier) et ce qui me bloquais un peu c’etait pas la VMax mais plutot l acceleration !
      Me voila rassuré dans ce sens !Car c’est très difficille d’en essayé un en conccession !Ils n en tiennent pas pour l essais .
      Et merci a la redaction pour la reponse rapide a mes questions sur un autre post
      Cordialement

    • bjr

      donc pour vous le dink part bien au demarrage ? car pour rien vous cacher j ai commander le mien qui arrive cette semaine mais je n ai pas put l essayé avant car pas dispo ,avant je roulais avec l aprilia atlantic 125 pot leovinci plus galets plus leger avec elanceur malossi donc il tournait vraiment tres bien mais bon je me voutré avec , bref ;effectivement selon les dire des magazines et de toutes les critiques il s avere que c est un tres bon scooter mais j ai peur de cette fameuse critique au demarrage ...

    • bonjour,
      quelqu’un peut il me dire comment remettre a zero le compteur partiel du dink street ?
      Merci

    • Tu appuis en même temps sur le bouton de droite et de gauche pour remettre le trip à zéro tout en ayant sélectionné, avant, le trip que tu veux réinitialiser. Pour l’heure il faut sélectionner le mode ODO puis appuyer en même temps sur les touches droite et gauche pour faire clignoter l’horloge. La touche du milieu TPM ne sert pas sur le DS 125. Pour ma part j’ai le DS depuis le 26 mai et j’ai 1500kms au compteur. Premiere révision à 1000km, coût 19 euros. J’ai réussi à atteindre les 120km/h avec le vent dans le dos, sinon c’est plus dans les 115km/h que la vitesse de pointe se situe dans les conditions normales. Moteur trés linéaire avec un démarrage moyen mais suffisant pour gratter les voitures à un feu. Ancien propriétaire d’un Satelis et d’un SYM GTS je suis entierement satisfait de ma derniere aquisition surtout que j’ai eu une remise de 9% à l’achat. Prix total : 2995 euros tout compris(CG, frais de mise en route...)

    • 19 euros la premiere révision ??
      tu as du te tromper je pense...

    • Non pas du tout, la main d’oeuvre est gratuite à la premiere révision chez un concessionnaire correct.

    • A Espace moto en Agde. J’ai enfin reçu la notice d’utilisation en français.

    • Avec tout ça, je ne sais plus trop quoi faire. Le DS me tente bien, le S2 de Daelim aussi et je n’avais pas pensé au Sym. Et je n’ai pas les moyens pour les GT du moment.

    • 20 ? pour la 1ere revision vraiment pas cher.
      a marseille il faut compter 60 ? ...ou trouver ce tarif dans les environs de marseille ?
      merci.

    • Bonjour,

      Je suis en cours de négociation avec mon employeur pour l’achat d’un Dink street 125 (je le trouve beau, et a un rapport qualité/prix/équipement excellent) pour toutes mes démarches administratives en centre ville de Poitiers (qui d’ici 2012 sera rendu aux piétons)

      Je suis motard, roule en kawa 1100 depuis 2000, et m’inquiète s’il me prends l’envie de l’utiliser sur grands axes "de manquer" de gouache.

      N’ayant pas d’expérience en petites cylindrés (qui plus est automatique), a quoi dois je faire attention niveau comportement..?

      Est ce que ça vire aussi bien qu’une moto (prise d’angle), que vale les pneus d’origine, et enfin quid de l’espacement des révisions (j’aurai vite fait de lui mettre 10 000kms dans une année)

      Merci d’avance.

    • Pour la puissance, pas d’inquiétude à avoir. Le DS est proche de la puissance maxi autorisée pour un 125. Tu pourras rouler à 100-110 sans souçaille. Mais sur que par rapport à ta 1100, ça va te paraitre fade.

      Pour la conduite, aucun souci aussi. Le cadre est d’une rigidité que bien des scoots n’ont pas. Tu pourras angler et même t’amuser comme sur une moto... 125cc !

    • Tu as beaucoup de chance, le mien prends bien 6000 tours au démarrage pendant quelques mètres... Je confirme le test d’ASF qui me parait très juste et se rapprochant le plus de mes propres constatations. Il est vraiment mou au démarrage. Prochaine révision je fais mettre des galets plus légers, je suis sûr qu’après ça ce sera parfait !

    • bonjour a tous !!!
      voila j ai eu mon dink street !!!
      c est un tres bon scoot
      certain motard comme scooter de grosse cylindrees discuteavec moi au feux rouge lol

      etant en rodage j ai une petite question a vous demandez !!*
      mon dink street tourne a 2000 tour*
      c est trop ??

    • slt la compagnie

      1- en ce qui concerne la taille du scooter , je fais 1m92 et pese 90kilos et j ai aucun probleme de taille avec le guidon. il est impossible d etre gené sur le dink street.

      2- la vitesse : Apres un rodage bien fait le scooter monte a 125kms a deux personnes. kilometrage du scooter 3800kms.
      Au demarage le scooter c est vraiment liberé il faut remettre les gaz arrivé a 60kms et est repartie sans probleme.
      Pour que le dink street se libere il faut roulé un maximum sur grande route pour que le moteur prenne l habitude.

      3- DINK STREET VS XMAX : Mr s’ il vous plait KYMCO ET LARGEMENT SUPERIEUR QUESTION MOTEUR.
      KYMCO construit les moteur HONDA depuis des années ET BMW DEPUIS PEU.
      leur moteur vont largement jusqu a 60milles kms sans avoir un souci de batterie ou autre commes certaine marque de scooter ou vous devez au bout de 8milles kilometres retourné au garage.

      4- niveau esthétique et confort il y a pas photo non plus chez KYMCO. on peu voir deja voir le tableau de bord du xmax qui plafone leur prix 4200EUOS et KYMCO ou le compteur et vraiment complet et vraiment lumineux.
      l eclairage avant du XMAX et inferieur a KYMCO. pour 4200euros j aurais vu des leds chez yamaha mais non.

      5- coté ASSITANCE c est le comble chez yamaha on me proposé de payé je ne sais combien alors que chez KYMCO C EST GRATUIT PENDANT 2 ANS.MR SOYONS SERIEU.

      je ne denigre pas du tout LE XMAX MAIS POUR 4200 EUROS JE NE VOIS PAS L EVOLUTION.

      PS : YAMAHA AFFIRME EUX MEME QUE LEUR COMPTEUR ET CARREMENT TROP OPTIMISTE.

    • Bonjour à tous,
      Je viens de prendre possession du Dink Street depuis 1 semaine. Je n’ai pu essayer la machine au préalable. La première chose que j’ai constaté sur ce scoot ce sont les énormes vibrations (le mot n’est pas trop fort) qui m’arrivent au guidon et sous les pieds ; on entend le moteur "forcer" avec beaucoup de bruit à 7000 trs/mn pour 40km/h compteur !!. Ce qui provoque au bout de 10mn un engourdissement des mains et nuis donc à la sécurité car j’ai les doigts comme crispés sur les freins. Kymco (MSA Luxembourg) n’a pas encore répondu à ce problème majeur. Concernant la tenue de route, elle est plus "flottante" que le SYM GTS 1ère version (que je viens de quitter). Les amortisseurs sont très durs. La jauge essence n’est pas du tout fiable après plusieurs pleins effectués (alerte rouge alors qu’il reste plus de 2L). Quelle déception pour moi qui avait il y a quelques années le Grand Dink première version, que j’avais grandement apprécié et qui avait d’indéniables qualités. Alors, qu’en pensez-vous ...

    • Pas du tout normal ces vibrations. Tu as une machine qui est mal réglée. Les vibrations au guidon peuvent être du à un équilibrage de roue pas fait. Et 40km/h pour 7000tr, pas normal non plus.

    • je comprends pas non plus pourquoi tu as des vibrations dans ton guidons et sur les pieds.
      le mien il roule nikel depuis 5 mois et jamais eu un problème dessus.
      Et en tenu de route je peux te confirmer que le DINK STREET ne bouge pas.

      JE PENSE QUE TON DINK STREET DOIT ETRE UN DEFAUT D UNSINE OU MAL REGLER

    • Bonsoir à tous,
      je vais emmener le mien pour la révision des 1000kms demain, et l’annonce du prix de cette première révision est de 90 ? !!! on ne m’a pas parlé de 19 ou 20 ?... de plus je vais chez un concessionnaire de la marque !!! merci de me donner des infos sur le fait que la main d’ ?uvre est gratuite aux 1000kms.

    • Suite à mon msg ci-dessus, la facture pour les 1000kms s’est élevée à 54 ?, pas encore les 20 ? annoncé plus haut, mais toujours moins que les 90 ? inscrit pour une révision normale. Donc vidange et vérifs des niveaux (comme noté dans la notice). Voilà, j’ai l’impression qu’après cet "affinage", mon dinkstreet a un peu plus de pêche ! à voir sur les prochains kms...

    • Salut, Agreable article, trés interessant, merci beaucoup pour ce partage.

      canadian online casino

      En s’inscrivant sur le portail de casino en ligne, vous pouvez miser a des nombreux jeux en ligne, comme le blackjak, la roulette en ligne, la machine a sous, les casinos offrent des promotions de bienvenue pour tout nouveaux joueur qui déposent ou pas de l’argent.

  • voila une semaine que je l ai entre les mains et c’est un vrai bonheur meme en rodage. Il me tarde d’atteindre les 1000 km....Absolument parfait en ville comme sur voie rapide ( pas testé sur autoroute encor ), il ne lui manque pratiquement rien pour etre en tete d’affiche mais les burgman et autres ont du souci a ce faire dans la categorie des 125. J’aurai aimer quand meme une plus grande boite a gants et surtout une fermeture a clef voila le seul default ( c ’est pas grand chose ) et meme le prix reste tres competitif meme si SYM fais une super promo en ce moment.

  • Bonjour,

    J’ai mon Dink Street depuis le 13 Juin 2009, de couleur blanche et c’est vraiment une superbe machine ! Tenue de route hallucinante (on est comme sur des rails), freinage puissant, équipements au top, moteur vigoureux (pour moi aussi il monte vite dans les tours, j’ai fais une pointe hier à 115kms et il en demandait encore, je pense qu’il fera du 120/125 sans problèmes une fois libéré). Je suis toujours en rodage évidemment ; 400 kms compteur à ce jour.
    Autre point positif ; sa consommation ; j’ai fais 350 kms avec un plein et il me restait encore 2 litres dans le réservoir lorsque le voyant d’essence s’est allumé !!(12L5 la contenance maxi)

    Je ne peux que le recommander ; en premier on est séduit par son look ravageur, ses équipements et ensuite par ses qualités dynamiques.

    Dans le coin des petites remarques je dirais celles-ci : 1) C’est vrai que la boite à gants qui se ferme à clef aurait été un plus et 2) Pouvoir le choisir avec l’option ABS aurait été aussi un atout, personnellement je l’aurai pris avec ABS s’il avait été proposé. Si cette option devait sortir plus tard est-il possible de le rajouter ensuite où pas ?

    Voilà pour mes impressions. Les bons commentaires fusent pour le Dink Street, alors foncez si il vous plaît :)

    • Bonjour,
      Installer un ABS après-coup revient cher, très cher. Il vaut mieux vendre ton modèle sans pour en acheter un avec, ça te reviendra moins cher :-).

      Et tu n’as pas de regret à avoir. Nous avions posé la question à Kymco et la réponse est que l’ABS n’est pas d’actualité. Comme le Dink I Street freine déjà très bien sans, l’ABS n’est pas réellement nécessaire.

    • Bonjour,

      Ce commentaire est ridicule, je cite :
      " Comme le Dink I Street freine déjà très bien sans, l’ABS n’est pas réellement nécessaire."

      Depuis quand l’ABS permet de freiner mieux ou plus fort ???

      L’ABS évite ( comme son nom l’indique, ANTI BLOCAGE SYSTEM ) simplement de bloquer les roues lors d’un freinage appuyé.

      Merci à l’avenir de cesser de faire croire des choses à des lecteurs qui prennent au comptant ce qui est écrit.

    • Bonjour William,

      Nous répondions à Asphalt Cowboy sur sa question ABS et dans notre réponse, nous faisions aussi référence aux ressentis et aux commentaires de cet essai.

      Pour préciser notre commentaire à Asphalt Cowboy, ce que nous voulions dire est que les freins du Dink Street I 125cc sont puissants et qu’ils permettent d’avoir un très bon ressenti, assez pour ne pas se laisser piéger par un blocage des roues.

      Merci de nous rappeler que l’ABS est un sytème d’antiblocage. Merci aussi de penser que les lecteurs croient n’importe quoi, n’ont pas de jugement et "avalent" tout ce qui est écrit. Ils apprécieront.

    • Excellent travail, je vous remercie de partager vos conseils et notez dans un 1er temps que je partage complètement ce point de vue ! Bref tout est dit, votre travail est vraiment bon, le tout est très instructif. NB : Bonne continuation et très longue vie à ce blog !

    • Tu ne le vois pas, mais nous rougissons :-). Merci pour le compliment. Si tu souhaites contribuer et partager, n’hésites pas à poster.

  • L’ASF recherche des compte rendus sur le long terme.

    Si vous avez effectué vos révisions des 1000, 5-6 000, 10 000km, contactez-nous. Nous publierons l’article pour éclairer les autres utilisateurs.

  • C’est vrai que le dinkstreet a pleins de qualités pour son prix...mais après 4120 kms à son guidon pour le boulot, je dirai "un peu plus sur le papier qu’ à l’ usage".

    Je suis un petit peu déçu par la position de conduite (sensation d’avoir les fesses en contre-bas par rapport aux genoux) car l’ assise conducteur se trouve dans un creu. La mousse d’ assise est aussi trop mince et m’ agace un peu de plus en plus à l’ usage, surtout quand mes trajets s’ allongent. Et impossibilité de déplier un peu "plus" les jambes afin de mettre les pieds plus en hauteur comme sur mon ancien scoot (sym GTS), la position est moins naturelle et moins plaisante aussi. En contre-partie, cette forme de l’ assise conducteur permet de ranger un deuxième casque sous ses fesses ! Avantage à nuancer... cette forme de la selle est contraignante à l’ usage car le coffre se retrouve capable d’ accueillir deux casques dont un gros mais il a, à deux reprises, la forme "ronde" des casques.. et empêche dônc d’ y fourrer confortablement toutes mes affaires au final. (pochettes, documents, courses etc). La partie cycle, ses grandes roues et ses 15CV sont appéciables mais déçoivent un petit peu. On s’ attend à "plus". La béquille a tendance à toucher le bitume aussi. Garde au sol en cause.

    Autres petits critiques : il n’y a pas de warning. les petits boutons en caoutchouc du tableau de bord ne sont pas très pratique à utiliser.
    En duo, il n’ y a pas de cale-pieds escamotables, et les malléoles du passager auront donc tendance à frotter.. ce qui est plutôt pénible à la longue. La bulle aurait mérité d’ être un poil plus large pour mieux protéger les épaules sur trajets péri-urbains et autoroute. La forme du tablier (jolie !) projette le vente sur les cuisses aussi. Protection au vent pas top.

    Restez aussi vigilant quand les conditions d’ adhérence diminuent, les roues se bloquent facilement

    Le chassis s’avère super rigide et sécurisant ! un très bon point ! Bonnes prestations dynamiques donc mais au détriment du confort. Même réglés sur la position la plus souple, les suspensions restent fermes.

    Par contre, quand je le regarde, j’ apprécie le fait d’avoir presque l’ impression d’ avoir un maxi-scoot !
    Mais en toute objectivité, au quotidien, je regrette de plus en plus mon ancien scoot :( L’ autonomie du réservoir est bonne aussi mais aurait du être un peu moindre vu l’ injection, je faisais aussi bien avant de l’ avoir avec un moteur 125 à carbu.

    En toute objectivité, je pense que pour le prix, c’ est indéniable, le nouveau kymco est un très bon scoot comparé à d’ autres vendus au même prix ! Mais j’ en suis convaincu, on trouve mieux dans la concurrence direct.. Puisque j’ai l’ occasion de revendre mon dinkstreet a un collègue de travail qui a flashé dessus, j’ envisage déjà de retourner vers le sym GTS/en version evo cette fois. Le sym est incontestablement le plus plaisant, le plus homogène et le meilleur rapport qualitéS-prix du moment je pense.

    • Je crois que, même sans avoir essayé le GTS, je préfère le Dink au niveau look.

    • Bonjour FlashXpress,

      Merci pour ce retour précis. Pour la mousse de la selle, nous avions vu ce point lors de notre essai. Idem pour le pare-brise.

      Pour la place des jambes, ça ne nous avait pas frappé. Juste pour info, combien mesures-tu ?

      Et si tu veux nous faire un reportage-compte rendu sur le Sym, nous sommes preneurs aussi.

    • J’ai eu un SYM GTS aussi et c’est vrai qu’au niveau du confort le GTS est au top mais le DS n’est pas si mauvais que ça. La taille et le poids de l’utilisateur y font beaucoup. Pour ma part je mesure 1m75 et pèse 70kg, au début j’ai trouvé la selle un peu dure mais aprés 2000km à son guidon je n’y fait plus attention. Je parcours 50km par jour. Pour la position de conduite, j’avais moi aussi l’habitude de conduire les jambes tendues(sur GTS et Satelis) mais je me suis rapidement habitué à cette position qui en outre permet de mieux maitriser le scooter. Par contre coté moteur et coffre le DS est devant. Le moteur est certe plus linéaire mais a plus d’allonge(pratique sur voies rapides). Question look, je trouve que le DS est le plus réussi de sa catégorie.

    • Hello à tous.
      J’ai un SYM GTS de 04/2008 avec 24.000kms au compteur. Sur autoroute, bien lancé en conditions normales j’ai toujours pris un bon 120km/h compteur à environ 200trs/mn de la zone rouge.
      Le X-Max me depasse à l’aise sur autoroute.
      Je voudrais connaitre les performances réelles du Dink street en Vmax.
      Merci

    • Bonjour Giorgio,

      Sur notre machine d’essai, nous avons accroché un 115km/h au compteur avec une machine neuve. Avec un scooter ayant terminé son rodage, tu devrais pouvoir atteindre les 110 km/h réels.

      Es-tu sûr que le X-max qui t’a passé est bien un 125cc ? Parce que le X-Max existe aussi en 250cc.

    • Bonjour,
      oui il s’agigissait bien de 125 cc ; meme cas avec Satelis 125cc qui me dépasse aussi.
      Mon Gts doit avoisiner les 110 km/h chrono dans des conditions normales de plat et pas de vent contraire.
      Je recherche un GT d’une Vmax supérieure à mon GTS sans casser ma tirelire pour un XMAX à plus de 4000 ?uros... tout en évitant le Satelis à la fiabilité parait il moyenne...

    • je te déconseille le satelis. Un collègue de bureau en a un et il me dit l’avoir acheté 3600euros et en 2 ans, il en a eu pour le meme prix de frais.

      PErso, je suis en Kymco like et aucun souci. je touche du bois :-).

  • J’ai longtemps hésité entre le sym gt evo qui vient de se faire un ravalement de facace type Audi avec phare a diode mais ayant testé les 2, je suis parti sur le dink street. L’injection a tranché en faveur de ce dernier. Je confirme que sur mon test sur route, le démarrage avait l’air mou mais scooter de test et rodage explique peut être cela. Merci pour m’avoir conforté dans mon choix avec de belle remarque utilisateur et un bon test.

    Jean-Marc

  • Bonjour,

    J’habite à Lyon et j’envisage d’acheter le Dink street 125. C’est mon premier Deux roues et je me demandais si il était fait pour moi. Mon usage sera essentiellement urbain. Ce Dink sreet est il pratique en ville ? Se faufile t il bien entre les voitures ? n’est il pas trop imposant pour la ville ?
    Merci à tous.

  • Bonjour proprio de la machine depuis plus de quatre ans pas problème mécanique particulier .bonne machine dans sont ensemble ,très bonne tenu de route .j’ai eu quelque probleme électrique ,un tableau de bort qui grille a a peine un an ,les contacteurs de frein qui lâche . Sinon RAS il a 58000 km je le prend chaque jour pour le trajet boulot .

    • Merci Queylouna pour ce témoignage.

      Nous espérons que tes soucis ont pu être pris en charge au titre de la garantie.

      Avec le kilométrage que tu parcours, tu es largement au-dessus de la moyenne nationale qui est de 2.000/an, tu dois être une mine d’informations...

      Quelle est ta consommation moyenne d’essence ? Elle a évolué avec le temps, à la baisse ou à la hausse ?

  • je un probleme ou ce moi je regarde mon scooter Kimco Dink Street 125 i gt et j ai l empression que le amortiseur gauche arriere penche de cotes interieure gauche c est normal au je doit change l amortisseur .s sinon il va super bon il faut bien le chaufe le hiver sinon il calle il a 20.000 kilometres merci de avoir une reponse sur mon mail merci sergio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles