Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Scooters > Kymco > Dink Street > Essai Kymco Dink Street I 125cc : GT bien né - suite

Essai Kymco Dink Street I 125cc : GT bien né - suite

jeudi 7 mai 2009, par Christian

Nous nous étions posé des questions sur la mollesse au démarrage du nouveau Kymco Dink Street 125cc Injection. Et plutôt que de garder ses questions pour nous et sans réponse, nous avons posé nos questions à Kymco.

C’est Patrick HOFFMAN, Directeur Technique de KymcoLux Sa qui nous a répondu.

Association des Scootéristes de France : « Au niveau du démarrage, l’essai que nous avons fait, nous fait penser à des galets lourds qui empêchent le moteur de
grimper dans les tours au démarrage. Est-ce le choix de Kymco de privilégier une transmission longue pour favoriser la vitesse maxi et ménager le moteur ? »

Patrick HOFFMAN :

« Nous avons effectivement noté ce phénomène sur des véhicules
affichant un faible kilométrage et dont le rendement, qu’il soit au démarrage ou en
performances pures (i.e vitesse de pointe / accélération) s’améliore de façon importante après deux ou trois mille kilomètres parcourus.

Le moteur va effectivement se libérer, entraînant non seulement un gain en V max mais aussi en puissance pure et donc en accélération.

De surcroît, les garnitures d’embrayage perdent, au fil des premiers milliers de kilomètres et ce du fait de leur friction, une partie de leur pouvoir d’accroche, provoquant une augmentation du régime de "friction" de l’embrayage et de ce fait, une puissance moteur accrue lors de la fin du glissement (kilométrage bien sûr variable et dépendant essentiellement de la sollicitation de l’embrayage (usage urbain, routier etc.).

Cependant et ce afin de dissiper tout doute sur un éventuel dysfonctionnement
du véhicule qui vous a été confié, nous en assurons le rapatriement pour
vérification. »

ASF : « Nous espérons que vous nous tiendrez au courant du résultat car le Dink Street est bien né et c’est le seul reproche que nous pouvons lui faire par rapport à la concurrence.

En ce qui concerne une motorisation plus puissante sur le Dink Street, est-ce envisageable ? La partie cycle semble assez bien conçue pour pouvoir recevoir sans souci une motorisation plus puissante. »

Patrick HOFFMAN :

« La puissance développée en motorisation 125 est au maximum de la limite réglementaire soit 11 kW au régime de 9000 t/min, et 15Cv Din. Concernant la commercialisation du DINK STREET 300, sur le territoire français, elle est effectivement envisagée, la partie cycle pouvant largement accueillir une motorisation plus puissante.

De ce fait, le 300 déjà prévu pour l’Italie fait l’objet d’une véritable réflexion quant à son introduction sur le marché français.

De surcroît, les performances annoncées notamment un rapport poids puissance
de premier plan, peuvent s’avérer déterminantes face au standard de 500 cm3. »

ASF : « Si le Dink Street sort en 300 et/ou en 500cc, nous accourrons pour en faire les essais.

Enfin, en plus de l’efficacité du freinage actuel, un ABS est-il envisagé sur le Kymco Dink Street 125cc Injection ?

Patrick HOFFMAN :

« La question est effectivement à l’étude, il n’y par contre à ce jour, pas de décision prise. »

Merci à Patrick HOFFMAN d’avoir accepté de répondre à nos questions. Il n’est pas courant qu’un constructeur accepte les remarques des utilisateurs et ouvre ainsi la discussion. Il faut le signaler.

Quand nous vous disons que le Dink Street est un Gt bien né, il est certainement né sous une bonne étoile, avec l’équipe Kymco en place.

Une équipe de pros, tout simplement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Team Depan’2 roues : pour deux roues et pour conducteur aussi

Comme son nom l’indique, Team Depan’2 roues s’occupera de votre deux roues, moto ou scooter, si celui-ci est en panne. Créée en 1995, forte de 12 camions et de 2 side-car. Team Depan’2 roues prendre en charge votre véhicule pour le déposer là où vous le souhaitez. Il faut préciser que Team Depan’2 roues (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais