Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Scooters > Peugeot > Tweet > Essai Peugeot Tweet 50cc : bon pour la ville

Essai Peugeot Tweet 50cc : bon pour la ville

lundi 10 janvier 2011, par Jean-Claude

Peugeot a inauguré un nouveau scooter grandes roues. Le Tweet existe ainsi en 125cc et en 50cc. C’est ce dernier avec lequel nous avons effectué un essai.

Tour du propriétaire

Pour un « petit » scooter, le Peugeot Tweet en 50cc fait grand. Normal, le châssis et la coque sont appelés à recevoir également une motorisation en 125cc. A le voir ainsi, on ne se doute pas qu’il s’agit d’un 50cc. La ligne générale est valorisante et moderne. On pourrait même le confondre avec un scooter italien. Le Peugeot Tweet fait assez compact. La ligne des feux clignotants avant est superbe avec le logo Peugeot au milieu. Le gros phare au milieu du guidon rappelle une Vespa. Sur les côtés, un catadioptre orange permettra de repérer le Peugeot Tweet en pleine nuit. Un porte-paquet prolonge l’arrière et permettra au passager de se tenir. Celui-ci bénéficiera de repose-pieds escamotables.

La partie arrière est plus tortueuse. Au centre, le feu stop est encadré par les clignotants. Ceux-ci prolongent le galbe de la ligne.

Au tableau de bord, ce n’est pas l’opulence mais l’essentiel est là. Rappel lumineux et séparés des clignotants, voyant de plein phare, compteur de vitesse, gros indicateur de niveau d’essence, kilométrage. On ne pourra pas reprocher à Peugeot de distraire le conducteur avec ce tableau de bord. Au guidon, à main droite, le bouton de démarreur, à gauche, le bouton de passage code-route, le clignotant et le klaxon. Ces boutons ont l’avantage de bien tomber sous les doigts. Les rétroviseurs sont fixés au guidon. Heureusement, les feux s’allument automatiquement au démarrage.

Aucun reproche au niveau des ajustements. Les pièces s’assemblent sans défaut. Il y a bien quelques vis apparentes mais l’ensemble respire le sérieux. Pour un scooter made in China, le Tweet passe avec succès l’épreuve de qualité Européenne. Il faut toutefois rappeler que le Tweet est le fruit d’une collaboration avec le taiwanais Sym dont il reprend la base du Symphony.

Le Peugeot Tweet bénéficie d’un espace de rangement au niveau du tablier. Celui-ci n’est guère profond et est plutôt en hauteur. Il permettra de ranger de menus objets, cartes, téléphone portable, gants... Il est verrouillable avec la clé de contact.

Le plancher plat permettra de poser un sac qui sera maintenu par un crochet accroche-sac. Le coffre sous selle n’est guère logeable, un casque modulable aura du mal à y entrer. Mais le Peugeot Tweet ne fait pas mieux ni pire que les autres scooters grandes roues.

Le Peugeot Tweet a la bonne idée de disposer de deux béquilles mais la latérale a un ressort de rappel un peu trop puissant. Attention à bien poser le scooter pour éviter un retour intempestif de la béquille.

Moteur

Malgré son petit moteur, le Tweet s’en sort bien. Il démarre bien aux feux et s’insère avec facilité dans le flot du trafic. Passé les premiers mètres, et au-delà des 15km/h, il ne faudra pas s’attendre à des performances hors paire quand le Peugeot Tweet est lancé. Limité à 45km/h, le 50cc ne vous permettra pas de prendre les voies rapides. Celles-ci seront réservées au 125cc.

Pour autant, les 50cc du Peugeot Tweet ne sont pas à la peine pour mener le scooter. Celui-ci se révèle agile et son faible poids permettra de le mener partout avec facilité. Les suspensions sont assez sèches et la selle dure ne vous inciteront pas à parcourir de longues distances. Ce n’est de toute façon pas la vocation du Peugeot Tweet qui est un bon commuter.

Durant nos essais, nous avons mesuré une consommation de 2.3litres au 100. Ce qui est appréciable.

Eu égard aux performances du scooter, les freins sont convaincants. Ils sont progressifs et offrent assez de mordants. Le 50cc dispose du même diamètre de frein à disque que le grand frère en 125cc. Il ne perd que le disque arrière au profit d’un tambour de 130mm de diamètre.

Conclusion

Affiché au tarif de 1.500€, le Peugeot Tweet n’en est pas pour autant un scooter au rabais. Grâce à une ligne moderne et un dessin général valorisant, le propriétaire peut même se croire au guidon d’un 125cc... sur les premiers mètres uniquement.

Portfolio

  • Peugeot Tweet 50cc : face avant
  • Peugeot Tweet 50cc : avant gauche
  • Peugeot Tweet 50cc : avant droit
  • Peugeot Tweet 50cc : profil
  • Peugeot Tweet 50cc : roue arrière
  • Peugeot Tweet 50cc : feux arrière
  • Peugeot Tweet 50cc : boite à gants
  • Peugeot Tweet 50cc : tableau de bord
  • Peugeot Tweet 50cc : fils
  • Peugeot Tweet 50cc : coffre sous selle
  • Peugeot Tweet 50cc : plancher
  • Peugeot Tweet 50cc : roue avant

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Traqueur : retour d’expertise

Précurseur sur le marché de la sécurisation et de l’après-vol, partenaire d’une trentaine de constructeurs auto/moto, disposant de l’offre la plus riche techniquement, avec plus de 250.000 équipements en France dont 10% environ sur des deux-roues, TRAQUEUR est le leader de la détection et récupération (...)

Agenda scooters et motos
février 2018 :

Rien pour ce mois

janvier 2018 | mars 2018

Les blogs

Les derniers essais