Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Equipements > Casque et EPI > Schuberth > Essai Schuberth C3 Pro : le silence, enfin

Essai Schuberth C3 Pro : le silence, enfin

lundi 29 août 2016, par Christian

Le C3 Pro de Schuberth est un casque modulable. Schuberth le décline en différents coloris allant du blanc au noir, en passant par le rouge et le marron, ainsi qu’une version jaune fluo. C’est la version noire mate équipée du SRC que nous avons essayé.

Présentation

Pour son casque modulable, Schuberth fournit une housse de transport ainsi que l’écran pinlock qui vous permettra de rouler sans buée en hiver.

La forme du C3 Pro est ronde et régulière. Il passera ainsi facilement dans les top-cases et coffre sous selle. Le C3 Pro intègre un écran solaire qui se manipule par une tirette placée sur le bas de la mentonnière. L’écran transparent se lève par un ergot situé sur sa partie gauche et droite. A la base de ce dernier, l’aération se fait en poussant le clapet d’ouverture. Pour terminer au chapitre aération, le sommet du casque comprend les deux ouvertures ainsi que la tirette d’ouverture-fermeture.

Hormis ces deux points d’aération, aucune excroissance ne vient se greffer par-dessus la forme parfaite ronde et lisse du C3 Pro et qui est souvent générateur de bruits aérodynamiques. Même l’écran transparent vient tout juste affleurer sur la base de la mentonnière. Sur sa base, un retour aérodynamique est du plus bel effet.

Tous ces détails confirment que le C3 Pro est un casque haut de gamme et qu’il a fait l’objet de toutes les attentions de la part de Schuberth.

Apparu depuis début 2015, le C3 en devenant C3 Pro a, en effet, bénéficié de 21 points d’amélioration, Schuberth C3 Pro : 21 points améliorés – 10 coloris ! Ce n’est pas tant qu’il y avait du « travail » par rapport au C3 mais surtout le fait que les ingénieurs Schuberth sont du genre perfectionnistes.

L’intercom vient prendre place dans le col acoustique du casque et ainsi placé, aucun bouton ne dépasse du casque. Intégration réussie et surtout discrète donc, pour l’intercom SRC, mais au détriment des manipulations.

Au quotidien : douceur

A casque exceptionnel, manipulations exceptionnelles. Le C3 Pro ne s’enfile pas comme n’importe quel casque. Il faut bien écarter les joues du casque, mentonnière relevée donc, pour glisser la tête. Les mousses sont épaisses. C’est un peu serré et étroit mais une fois le casque sur la tête et en place, les oreilles prennent place dans l’emplacement prévu et le C3 Pro est exactement positionné.

Le champ de vision n’est pas exceptionnel comme pour un jet mais vous pourrez voir de tous côtés sans avoir à bouger la tête et c’est bien là l’essentiel.

L’écran transparent est cranté et sa manipulation est très douce. Idem pour le bouton d’aération de la mentonnière qui se révèle par ailleurs très efficace par temps froid ou chaud. L’efficacité de la ventilation se retrouve également pour la tête. La ventilation insuffle un air frais bienvenu par forte chaleur et à condition bien sûr de rouler.

La mentonnière n’échappe pas à cette douceur générale. A la fermeture de la mentonnière, il faut forcer un peu par rapport aux autres casques modulables. Il ne sert à rien de fermer la mentonnière en la claquant, il suffit de la pousser en maintenant le casque. Un peu de douceur dans ce monde de brutes, ça ne fait pas de mal. Un clic rassurant se fait entendre au verrouillage. Pas de contact de la boucle micrométrique avec votre peau puisque votre peau est protégée par une languette de mousse qui est maintenue en place par du scratch. Une petite attention qui montre le souci du détail et de la recherche du confort de la part des ingénieurs Schuberth.

Au quotidien : isolation pluie

Après une journée complète passée sous la pluie, aucune goutte n’est venue s’infiltrer à l’intérieur du casque. Les joints de l’écran sont efficaces au point une fois l’écran extérieur essuyé, les gouttes de pluie marquent exactement le contour du joint.

Et associée à la ventilation de l’écran, vous roulez en classe confort et surtout au sec.

Au quotidien : silence

Schuberth a particulièrement travaillé l’aéro-acoustique de son casque C3 Pro. Il a fait l’objet d’études et de développement en soufflerie et cela se voit. Ou plutôt cela s’entend. Les mesures sont formelles :

Vitesse Ralenti 50km/h 130 km/h
dB 50 60 70

Une fois le C3 Pro sur la tête, au niveau des bruits, vous les entendez comme si vous aviez des bouchons d’oreille. Ils sont présents et vous les entendez mais atténués. Au ralenti, le C3 Pro contient les sons et les laisser passer à 50dB. Cela équivaut au bruit d’une salle tranquille. Avec le C3 Pro, vous entendez les bruits ambiants et vous n’êtes pas coupé de votre environnement. A 50km/h, le niveau sonore sous le casque est de 60dB, soit le bruit d’une conversation normale à 1m. Et à 130km/h, le niveau sonore est équivalent à celui d’une sonnerie de téléphone. A titre de comparaison, les mesures effectuées avec un autre casque ont donné 4 à 5 dB de plus à 50km/h et 130km/h, sachant que l’échelle de décibels est exponentielle.

Surtout, par rapport à d’autres casques modulables, le plus frappant est l’absence de sifflements aérodynamiques en roulage. Ce sont ces sifflements qui sont à l’origine de la fatigue lors des longs parcours.

L’absence d’éléments protubérants sur le casque est bien sûr à l’origine de ce silence, tout comme les coussinets antibruit qui sont placés sur le haut de l’écran transparent. Le col acoustique qui inclut le système intercom y est certainement également pour quelque chose, tout comme la "doublure" du col qui finit d’isoler complètement la tête.

Conclusion

Un casque Schuberth, c’est un peu comme le Graal, on en a entendu parler, on le voit en photo mais il est rare de le voir et de le toucher en réel. Le confort et le silence, l’étanchéité aux conditions climatiques, pluie ou chaleur, ne sont pas dus au hasard, bien au contraire. Vendu entre 600€ et 650€, le C3 Pro est un investissement que justifie cet effort financier pour ses qualités et tous ces détails qui font la différence avec les autres marques.

Et ne dit-on pas que le silence est d’or ?

Portfolio

  • Essai Schuberth C3 Pro : droite
  • Essai Schuberth C3 Pro : gauche
  • Essai Schuberth C3 Pro : gauche écrans ouverts
  • Essai Schuberth C3 Pro : aération casque
  • Essai Schuberth C3 Pro : nuque parfaitement lisse
  • Essai Schuberth C3 Pro : col accoustique
  • Essai Schuberth C3 Pro : détail mousse
  • Essai Schuberth C3 Pro : détail fixation mousse intérieure
  • Essai Schuberth C3 Pro : aération écran ouverte
  • Essai Schuberth C3 Pro : mousse intérieure et de boucle micrométrique
  • Essai Schuberth C3 Pro : coussinets antibruit écran
  • Essai Schuberth C3 Pro : ajustement écran transparent et casque
  • Essai Schuberth C3 Pro : SRC
  • Essai Schuberth C3 Pro : ouverture mentonnière
  • Essai Schuberth C3 Pro : doublure col acoustique
  • Essai Schuberth C3 Pro : étanchéité du joint d'écran
  • Essai Schuberth C3 Pro : éclaté du casque

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Conduite scooter : conseils pour débutant(e)

Ça y est, vous avez décidé de franchir le pas et de vous affranchir des embouteillages ? Le scooter vous tend les bras et pour le débutant que vous êtes, quatre règles à se rappeler avant de prendre la route 1. Avant l'achat, l'assurance Avant même de songer à faire le chèque au vendeur, il faut vous (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais