Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Equipements > Casque et EPI > Shark > Essai Shark Spartan Carbon : intégral au long cours

Essai Shark Spartan Carbon : intégral au long cours

lundi 24 octobre 2016, par Christian

Parmi les nouveautés de cette année, Shark propose un intégral, le Spartan, dans une déco Carbon, du meilleur effet.

Présentation

Le Spartan Carbon est donc un intégral et quand vous le prendrez en main, vous serez surpris par son poids plume. Sur la balance, il ne fait que 1290g en taille M. L’autre motif de satisfaction est qu’il possède un écran solaire intégré, bien utile à la mi-saison. Ses formes régulières et rondes lui permettront de trouver facilement place dans le coffre sous selle ou le top-case. Il y a bien les spoilers arrières qui dépassent un peu et peuvent frotter mais rien de bien grave.

Et pour couronner le tout, Shark a dessiné un casque qui est… beau. Beau dans ses formes et surtout dans cette déco Carbon. Entre GT pour l’avant et Sport pour la partie arrière, le Spartan ne laisse pas indifférent. Et il n’y a pas que la déco qui rappelle le carbone. Le Spartan est lui-même composé de carbone, ce qui explique son poids-plume.

Puisque nous parlons des spoilers arrière, en remontant vers l’avant et en plein milieu, vous aurez la tirette pour baisser ou lever l’écran solaire, et l’ouverture de l’aération centrale. Elle prend place sur une petite platine qui surmonte la grille d’aération.

Le bas du casque, notamment sur l’arrière, est pourvu d’un large bandeau de plastique qui vous permettra de poser le Spartan sur toutes surfaces sans craindre d’entamer la calotte du casque.

Enfin, sur le menton, une nouvelle aération qui viendra désembuer l’écran transparent, même si celui-ci est livré d’origine avec un pinlock à monter soi-même, ou tout simplement aérer en été.

Parmi les autres petites attentions, les porteurs de lunettes ont droit au Shark Easy Fit, les mélomanes, eux, apprécieront la pré-installation Sharktooth, et les hypocondriaques, la possibilité de laver l’intérieur aussi souvent qu’ils le souhaitent.

Sur route

Après les chaleurs estivales de Paris, c’est dans les Dolomites que nous avons fini notre test du Shark Spartan. Rien de tel que le froid, la pluie, la neige pour vérifier les capacités du Spartan.

Mesures

Shark affirme que le Spartan a été élaboré via son CFD (Computational Fluids Digital) ou simulation sur ordinateur. Et c’est vrai qu’il n’y a aucun bruit, aucun sifflement aérodynamique en roulage.

Au ralenti, écran baissé, le niveau sonore relevé est d’un peu plus de 54dB. Cela correspond au niveau sonore d’un bureau ou de la pluie qui tombe. Vous entendrez clairement votre environnement.

A 50km/h, l’environnement s’entend à 63dB. Ce niveau est celui d’une conversation normale. A 130km/h, vous serez entre celui d’une rue animée ou d’une sonnerie de téléphone.

Vitesse Ralenti 50km/h 130 km/h
dB 54 63 75

Sur long parcours, vous pouvez rouler sans bouchon d’oreilles, et à l’arrêt, vous ne ressentirez aucune fatigue auditive. C’est le gage de trajet où vous arriverez frais et dispo.

Aération

Si l’extérieur a été testé sur ordinateur, l’intérieur n’a pas été oublié. Avec la ventilation de menton et celle du haut du crâne, en été, vous roulerez au frais. L’aération au menton apporte un petit flux d’air sur le visage, particulièrement agréable par forte chaleur. En hiver, ce même flux d’air supprimera la buée des verres des porteurs de lunettes.

L’aération centrale n’est pas en reste. En été, votre tête est comme prise dans un tourbillon de frais et à l’arrêt, vous pourrez retirer votre casque sans craindre d’avoir les cheveux trempés de sueur. Un seul regret : le point central d’arrivée d’air qui arrive sur le sommet du crâne et aurait mérité d’être plus diffus.

Bavette

Avec le Spartan, c’est bavette avec et sans. Un astucieux système permet de la ranger en été et de la déployer en hiver ou quand les conditions deviennent mauvaises. Très bien vu.

Intempéries

Soumis aux conditions quasi-hivernales des Dolomites, le Spartan de Shark s’en est très bien tiré. Contre le froid, sa bavette déployable fait merveille et finit d’isoler la tête. Cela participe au confort.

Contre la pluie et la grêle, le système Autoseal ou auto-verrouillage de Shark plaque l’écran transparent contre le joint. Aucune goutte d’eau ne vient s’infiltrer à l’intérieur de l’écran. Et même si cela se produisait, avec un pinlock qui couvre la totalité de ce dernier, l’eau resterait sur les bords.

Et en été, l’aération-ventilation du casque maintient la tête au frais.

Ecran transparent

Cet écran se relève sur quatre positions. Il se démonte sans outil et est autoseal. Il se verrouille en position fermée. La vision est large pour permettre de voir sans bouger la tête. Il n’y a qu’à l’arrêt quand vous voulez regarder vos pieds pour manœuvrer par exemple qu’il vous faudra baisser la tête. Mais c’est propre à tous les casques intégraux.

Dommage que cet écran ne dispose que d’un seul ergot pour le manœuvrer, du côté gauche. Il est traité anti-rayure.

A noter que le pinlock couvre la totalité de l’écran assurant ainsi une vision 100% protégée de la buée.

Ecran solaire

Il est teinté bleu et descend très bas. Ce qui est un bon point pour se protéger totalement du soleil. Il filtre bien l’éclat du soleil mais vous pourrez traverser un tunnel écran solaire baissé. Il n’est pas trop sombre.

Sa manœuvre se fait par une tirette placée juste au milieu du casque. Ce n’est pas très facile d’attendre cette tirette au début mais avec l’habitude, vous ne confondrez plus l’ouverture de l’aération et la tirette.

Entretien

Après roulage, nettoyer le casque dans cette déco Carbon est un jeu d’enfant. Un coup de chiffon et le moindre insecte disparait.

De même, si vous avez serré le Spartan dans votre coffre ou top-case et que des marques de frottements apparaissent ici ou là. En insistant un peu, votre Spartan est comme neuf.

L’intérieur, en trois parties, se démonte et se remonte facilement. Vous pourrez ainsi l’entretenir et le laver autant de fois que vous le souhaitez, sans craindre de l’endommager.

Conclusion

Affiché entre 371 et 399€ dans cette version, le Shark Spartan est un casque comme on les aime. Facile d’utilisation, facile d’entretien, il se fait oublier une fois sur la tête, son poids plume l’y aide grandement.

Bref, un casque pour tous les jours et les longs cours. C’est chez Shark avec son Spartan.

Shark.

Portfolio

  • Essai Shark Spartan Carbon : gauche
  • Essai Shark Spartan Carbon : face
  • Essai Shark Spartan Carbon : droite
  • Essai Shark Spartan Carbon : droite
  • Essai Shark Spartan Carbon : écran solaire
  • Essai Shark Spartan Carbon : écran transparent relevé
  • Essai Shark Spartan Carbon : arrière et spoilers
  • Essai Shark Spartan Carbon : rayures
  • Essai Shark Spartan Carbon : sans rayure après nettoyage
  • Essai Shark Spartan Carbon : bavette repliée
  • Essai Shark Spartan Carbon : bavette deployee
  • Essai Shark Spartan Carbon : mousse intérieure
  • Essai Shark Spartan Carbon : pré-disposé intercom
  • Essai Shark Spartan Carbon : intercom Sena Smh3
  • Essai Shark Spartan Carbon : épaisseur mousse niveau oreille
  • Essai Shark Spartan Carbon : mousse de joue avec 30mm
  • Essai Shark Spartan Carbon : épaisseur de la mousse niveau joue
  • Essai Shark Spartan Carbon : détail calotte

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Rouler en hiver : protection

Les premiers frimas de l'hiver sont là et il faut bien prendre son scooter par plaisir ou obligation. Quelques recommandations pour rouler en toute sécurité. Protection pilote Contre le froid, point de solution autre que se couvrir. Il vaut mieux pour cela adopter le principe du multi-couches (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais