Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Blog > Rubrique de Christian > Randonnée Vendée 2015 : le récit

Randonnée Vendée 2015 : le récit

mercredi 30 septembre 2015, par Christian

Quand Jeff propose une randonnée, c’est « oui » d’avance, et quand ça se passe sur sa région avec la perspective de rencontrer les anciens de rando, ce n’est pas « oui », mais un triple « oui ».

Vendredi 18 septembre

Rendez-vous est pris avec Richard, hollandais de résidence, dans le quartier chinois du 13eme, à l’heure du déjeuner. J’arrive avec près de 10mn de retard et le Hollandais est non seulement volant mais très poli. Quand je lui demande s’il est là depuis longtemps, il me répond que cela fait à peine 5mn qu’il est arrivé. Déjeuner rapide dans un restaurant du 13ème où les saveurs rappellent à Richard son enfance indonésienne. Départ pour Poitiers, dès l’addition réglée.

La route est sèche au départ et au fur et à mesure que nous approchons de Poitiers, ce sont des déluges d’eau qui nous tombent dessus. Le phare de Richard qui est derrière moi semble s’éloigner mais il n’en est rien. C’est simplement l’eau qui tombe drue. Je ne vois presque rien devant et presque rien derrière. Sébastien Poirier de la FFM (Fédération Française de Motocycle) qui nous a croisé sur la route à ce moment-là, nous complimentera sur notre courage de rouler ainsi et par ce temps.

Après Poitiers, nous reprenons la route vers la Roche-sur-Yon où nous arrivons tard. Richard qui n’a plus de Gps me dit qu’il va se débrouiller pour rallier Aizenay, son camping et Olivier qui a loué un bungalow sur place. C’est donc sur mon Gps que nous comptons pour le retrouver.

Il est 23h passées quand j’arrive à mon hôtel, situé en plein la Roche-sur-Yon. Je comptais visiter mais ce soir, ce sera une douche pour me réchauffer et ensuite au lit. Je ne sais pas où le lieu de rendez-vous ni l’heure. Olivier m’a montré un point Gps pour ceux qui partent d’Aizenay et m’a parlé d’un départ de l’Ibis où le gros des troupes de randonneurs loge mais ce soir, je n’ai qu’un objectif. Me glisser dans les draps et dormir jusqu’au matin.

Samedi 19 septembre

Réveil à 7h. J’ai eu froid toute la nuit et une deuxième couverture n’aura pas suffi à me réchauffer. Petit déjeuner à 8h, heure réglementaire de l’hôtel. Trop tard pour filer au point de rendez-vous Ibis, je décide d’aller au camping, sans connaitre les coordonnées Gps des Aizenay men. Arrivé à 8h30 sur le rond-point d’Aizenay, je croise Arnaud qui vient d’arriver, lui-aussi. Je suis surpris, tout le monde est bien poli, mais il m’attendait. Les autres sont un peu plus loin sur la grande surface à faire le plein. J’avais fait le plein avant et j’arrive quand tout le monde est prêt au départ.

Il y a là Didier, Kriss, Patrice, Jeff, Michel, Bruno, Olivier, Richard, et du côté des filles, Béa, Corinne. Peu nombreuses mais c’est la qualité qui compte et pas la quantité ! Je suis gêné d’arriver le dernier mais content de revoir tout ce petit monde. Hier et cette nuit, j’avais froid mais là, j’ai chaud au cœur. Je ne connais pas l’itinéraire, je viens les mains dans les poches, nord, sud, est, ouest, je ne sais pas où nous allons, mais je suis bien, là, au milieu de ce groupe. Jeff donne le signal du départ, les moteurs vrombissent, vitesse enclenchée, pression sur l’accélérateur et la machine à souvenir se met en marche et enregistre. L’espace et le temps se compriment, la randonnée peut commencer.

Je ne sais pas où nous sommes. Il y a du monde devant, et derrière, c’est Didier qui s’y colle. Il ferme la troupe et j’essaie de me montrer « bon » rider. Devant, des changements de position nous font aller de droite et de gauche sur note quinconce. Mon Integra ronronne. L’affichage moyen de consommation indique 3.7l/100, je descends même à 3.5. Il faut dire que le rythme général est tranquille. De toute façon, la configuration de la route ne se prête pas à une conduite sportive ou plus rapide. Et de toute façon, le groupe ne recherche pas la performance.

Premier arrêt à la Chapelle de l’Ancienne Commanderie de Coudrie. Il ne reste plus grand-chose de ce qui fut une chapelle et un ensemble de bâtiments. Notre guide impromptu nous explique tout cela et bien d’autre chose encore.

Chapelle de l’Ancienne Commanderie de Coudrie Il ne reste actuellement que la chapelle et quelques débris d’anciennes constructions. Une lettre du XVIe siècle de Françoise de Rohan, châtelaine de la Garnache, dit que les protestants avaient fait à la commanderie« ung degast inestimable en y mettant le feu. » La chapelle romane a 22 m. 50 de long et 6 m. 20 de large. Sa voûte avait été remplacée au XVe siècle par une autre, qui s’est elle-même écroulée ; de sorte que, aujourd’hui, il n’y a plus qu’une charpente.

Les anciens chapiteaux romans ont été détruits quand on a opéré le changement de voûte. Tout le choeur, qui consiste dans la dernière travée, a été remanié. A son entrée, il y a des dosserets romans dont on a modifié la moitié qui regarde l’autel, en la décorant de moulures du XVe siècle. On a fait la même chose pour les colonnes engagées dans les coins du fond de la chapelle. Ces colonnes étaient primitivement cylindriques, comme celles qui garnissent les deux coins de la première travée.

Dans le mur nord, on voit les traces d’une porte cintrée. L’un des contreforts est remplacé par un massif de constructions de très vieille apparence, se terminant par une portion de voûte, solidement établie, et servant d’arc-boutant au mur de la chapelle. L’espace compris entre cette voûte, le mur et le sol, forme un petit couloir long de six mètres et sans clôtures aux extrémités. Le dos de la voûte s’appuie sur une construction aux murs très épais, dont l’intérieur est carré, voûté d’arêtes, et éclairé vers l’orient par une fenêtre cintrée. L’entrée de cette petite salle n’est pas en face de la porte latérale de la chapelle de sorte que, pour y pénétrer, il faut faire un détour incommode. Ce vice dans la construction et des arrachements de murailles prouvent que l’arc-boutant et la salle voûtée sont postérieurs à la chapelle, et ont été faits pour éviter un écroulement des bâtiments contigus.

Dans la relation du procès des Templiers, on trouve la déposition de F. Jean Durand, dernier commandeur de Coudrie, qui fut absous et réconcilié.

Cette commanderie se composait des logis et sanctuaire de Coudrie, et du moulin de la Brosse, paroisse de Coudrie, aujourd’hui partie de la commune de Challans ; de la métairie de Lespinassière, paroisse de la Garnache ; de la borderie des Villattes, paroisse de Challans ; du moulin de la Fesse, paroisse de Froidfond ; des prés de la Giraye et des Guerbaudières, paroisse de Beauvoir-sur-Mer et de quelques devoirs, cens, rentes, dans les paroisses voisines, ainsi qu’à Machecoul et autres lieux de la Loire-Inférieure. Le tout avec Bourgneuf, les Habites et Landeblanche, qui lui étaient unis depuis le milieu du XVIe siècle par les Hospitaliers, était affermé 3.000 livres en 1600.

(Source Les Templiers.net).

Puis, nous reprenons la route, direction l’abbaye Notre-Dame de l’Île-Chauvet. Cette abbaye a été érigée vers 1130 par des bénédictins venus de l’abbaye de l’Absie. Elle a subi quelques dommages en 1381 durant la guerre de Cent Ans.
Elle est incendiée en 1588 par les capitaines Boury et Granville puis occupée par Benjamin de Rohan, duc de Soubise et le chapitre de reconstruction ne pourra s’ouvrir qu’après 1621.
La vie conventuelle reprend avec comme abbé Alphonse Louis du Plessis et en 1680 l’abbé Henri Maupas de la Tour la réunit à l’ordre camaldule. C’est cet ordre qui entreprendra de rebâtir l’abbaye.
(Source Wikipedia).

La route nous appelle et nous lui répondons. Mais une réunion de 400 bleues va mettre à mal l’organisation et surtout l’itinéraire pour Noirmoutier. C’est précisément là que se rend le cortège des 400 et les routes sont bloquées par endroits. Justement, ce sont les endroits que souhaitait prendre Jeff pour nous y emmener. Arrêt iimprévu sur le bord de la route pour vérifier l’itinéraire des bleues. Finalement, Jeff nous y conduira par les grands axes et nous traversons le pont de Noirmoutier sous les vivas d’une foule qui était là… pour les bleues. Mais peu importe, cela fait plaisir d’être salué ainsi. Notre groupe remonte le pont à vitesse d’escargot et les voitures derrière nous ne semblent pas s’en offusquer.

Une fois le pont franchi, nous glissons sous les piles où des droners s’essaient à faire voler leurs engins, en vue du passage des 400 bleues. Philippe et Sylvie nous rejoindront. Dès la jonciton faite, nous repartons d’autant plus vite que les « mobs » sont annoncées.

Direction la plage, puis Noirmoutier où nous ferons le plein de sandwich pour la pause-déjeuner. .Dominique et Paty sont déjà là et dans leur mobile-home, ils ont emmené de la bière en fût, des fruits de leur jardin et du café pour la fin de repas. Cette pause du midi s’annonce sous de bons hauspices ! Nous en profitons pour trinquer d’une coupe de champagne à l’arrivée d’un Fredion junior.

Et l’attente sous le soleil, heureusement, de Gregory Enfin, il arrive au guidon d’une Guzzi grise. De ce qu’il nous raconte des routes fermées et du monde, on s’étonne même qu’il soit arrivé si tôt.

Au retour, nous passons par le Gois, passage submersible, qui a eu la bonne idée d’être à sec quand nous passons. C’est beau et nous roulons à vitesse plus que réduite pour profiter de la vue.

Nous repartons pour Saint Jean de Monts, où toutes ces émotions nous ont asséchées le gosier. C’est sur la plage, pas abandonnée, crustacés et coquillages, sable fin et détente que la fin d’après-midi rejoindra le début de soirée.

Dimanche 20 septembre

Rendez-vous est pris à 8h30 à Chaillé sous Ormeaux. J’arrive le premier. Le temps de faire quelques photos et une rumeur, un bruit étouffé qui gonfle, et enfin, des feux qui apparaissent. C’est le gros des troupes qui arrive. J’ai à peine le temps de tirer le portrait. Tout le monde descend de sa monture puisque nous attendons maintenant les Aizenay men. Ils arrivent.

Le temps de se dire bonjour et nous repartons pour la vallée de l’Yon avec un premier passage de passerelle. Nous avons tous passés haut la main cette épreuve et nous pouvons continuer la rando. Halte près d’un moulin abandonné où l’Yon passe, balade bucolique, au gré du cours d’eau, même si nous restons sur la berge.

Nous reprenons la route vers Mareuil-sur-Lay-Dissais où trois Parisiens quitteront le groupe à regret.

Au revoir, les amis. A une prochaine, sans faute

Portfolio

  • Randonnée Vendée 2015 : départ - de dos Kriss, Michel, Corinne
  • Randonnée Vendée 2015 : au premier plan Arnaud, Bea, Michel
  • Randonnée Vendée 2015 : Chapelle de l'Ancienne Commanderie de (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud, Kriss, Béa, Bruno, Patrice, le guide, Jeff, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : intérieur de la Chapelle
  • Randonnée Vendée 2015 : Didier, Richard, Patrice, Jef, le guide, Olivier, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : les mêmes sans Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : embouteillage à l'approche de Notre Dame de (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : ça glisse ! N'est-ce pas Jef ?
  • Randonnée Vendée 2015 : chapelle à l'entrée de l'abbaye - résidence des (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Corinne
  • Randonnée Vendée 2015 : un bout de Kriss, Richard, Jef
  • Randonnée Vendée 2015 : Bruno, Richard, Olivier, Arnaud, Jef, Béa
  • Randonnée Vendée 2015 : l'abbaye Notre-Dame de l'île Chauvet
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Jef, Didier, Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : guide aux clés
  • Randonnée Vendée 2015 : un bout de Jef, Didier, Béa, Kriss, Patrice, Corinne, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Arnaud, Michel
  • Randonnée Vendée 2015 : Richard, Corinne, Kriss, Béa, Michel, Patrice, Arnaud, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Jef, Richard, Michel, Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Corinne, Béa
  • Randonnée Vendée 2015 : Bmw avec son Michel, T-Max sans son Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : arrêt impromptu - Richard, Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : Bruno, Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : T-Max avec son Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : Corinne, Patrice, Bruno
  • Randonnée Vendée 2015 : exhibition de drôles de drones
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud, Béa, Patrice, Kriss, Bruno, Michel, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : Richard, Arnaud, Jef, Béa, Patrice, Kriss, Olivier, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Didier, Sylvie, Béa, Olivier, Patrice, Jef, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Kriss, Jef, Arnaud, Patrice, Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : kriss, Béa, Jef, Richard, Corinne, Philippe, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Michel, Bruno, Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : Bruno manoeuvre pour la pause
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud, Kriss
  • Randonnée Vendée 2015 : en haut Richard et Jef, en bas, Patrice et (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Noirmoutier - ravitaillement
  • Randonnée Vendée 2015 : pause déjeuner avec Paty
  • Randonnée Vendée 2015 : Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : Richard
  • Randonnée Vendée 2015 : arrêt avant le passage du Gois - Bruno, Jef, Kriss, (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud, Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : sur le Gois
  • Randonnée Vendée 2015 : Corinne
  • Randonnée Vendée 2015 : arrêt à Saint Jean de Monts
  • Randonnée Vendée 2015 : Chaillé-sous-Ormeaux
  • Randonnée Vendée 2015 : Corinne, Patrice
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice
  • Randonnée Vendée 2015 : Bruno
  • Randonnée Vendée 2015 : Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud
  • Randonnée Vendée 2015 : Didier
  • Randonnée Vendée 2015 : Corinne
  • Randonnée Vendée 2015 : Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : Grégory
  • Randonnée Vendée 2015 : Richard
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice qui explique à Gregory comment (...)
  • Randonnée Vendée 2015 : Bruno, Jef
  • Randonnée Vendée 2015 : Arnaud, Gregory, Richard, Isabelle
  • Randonnée Vendée 2015 : Michel, Didier, Isabelle
  • Randonnée Vendée 2015 : sabelle, Arnaud, Bruno
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice, Corinne, Olivier
  • Randonnée Vendée 2015 : ancien moulin
  • Randonnée Vendée 2015 : Jef salue la foule
  • Randonnée Vendée 2015 : Isabelle
  • Randonnée Vendée 2015 : Patrice
  • Randonnée Vendée 2015 : Corinne
  • Randonnée Vendée 2015 : Gregory pousse les murs
  • Randonnée Vendée 2015 : Richard passe pourtant largement
  • Randonnée Vendée 2015 : Michel, Olivier et Bruno
  • Randonnée Vendée 2015 : Gregory en pleine réflexion
  • Randonnée Vendée 2015 : Mareuil-sur-Lay-Dissais
  • Randonnée Vendée 2015 : Mareuil-sur-Lay-Dissais
  • Randonnée Vendée 2015 : la randonnée, ce n'est pas une amourette (...)

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Scooter : transporter son animal de compagnie

Vous envisagez une balade à scooter avec votre animal de compagnie ? Pour ce faire, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires à sa sécurité et à la vôtre. Explications. En matière de code de la route Le législateur n'a pas expressément prévu de texte relatif au transport des animaux de (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais