Canvas Logo

Red E : pour rouler vert

lundi 16 janvier 2017 , par Christian

Les fêtes de Noël sont déjà passées et c’est presqu’un conte de Noël que l’histoire de cette toute jeune société Red E. Elle commence dans une école de commerce de Nancy, l’ICN, où Etienne Mao et Valentin Dillenschneider font connaissance sur les bancs de cette école. L’histoire ne dira pas s’ils étaient au premier rang ou dans le fond de la classe mais de fil en aiguille et de par la passion de Valentin pour le deux roues, l’idée d’un scooter et de surcroit électrique fait son chemin. Comme la valeur n’attend pas le nombre des années, il faut signaler que les deux écoliers ont 23 ans chacun quand ils décident de passer le pas.

Cela commence par une structure, MD Innovation, MD pour Mao et Dillenschneider et le choix d’un produit. Le scooter sera électrique et s’adressera à une clientèle spécifique. Plutôt que d’aborder le marché des particuliers, MD Innovation s’intéresse à celui des professionnels. Cette clientèle est tout à la fois exigeante sur la fiabilité et réaliste quant aux économies réalisées par rapport à un scooter thermique. Pour MD Innovation, elle constitue également un bon vecteur de diffusion de l’image de marque Red E.

Deux ans de maturation

Il aura fallu deux ans pour mener à bien le projet. Un an pour sélectionner les composants du scooter, une autre année pour sélectionner le fabricant, et mettre en place le réseau. Pour les composants, Bosch fournit le moteur de 1.200W et pour la batterie, c’est Phylion, filiale de Lenovo, et n°1 des batteries Lithium dans le monde qui est sélectionné pour sa batterie amovible. Avec de telles références, vous avez la garantie de solide et sûr pour des pièces importantes du scooter.

Au niveau de la fabrication, Etienne et Valentin ont sélectionné un fabricant en Asie dont l’usine a adopté les normes européennes. Deux années intenses pour nos deux compères qui ne regrettent rien.

Maintenant, MD Innovation entre dans la phase cruciale de la mise en place du réseau. Nancy, évidemment, Paris, Metz, Strasbourg, Lille et Lyon sont les villes qui accueilleront en premier les scooters Red E.

Les premiers scooters arrivent mi-février en concessions.

Réseau

Après la sélection des composants et du fabricant, le réseau, c’est la partie décisive dans une stratégie de développement. Un bon réseau signifie une bonne diffusion des scooters. Etienne et Valentin privilégient des partenaires disposant d’une couverture déjà étendue, fiable au niveau des services et compétences et également reconnu pour ces atouts.

C’est Doc’Biker qui est pressenti pour Paris et région parisienne et de ce point de vue, Etienne et Valentin ont fait dans le solide et sûr, également.

Si vous êtes intéressés par la diffusion des scooters Red E, nous serons ravis de jouer les entremetteurs.

Marché de professionnels

Le marché des professionnels est un marché spécifique qui a ses contraintes et Etienne comme Valentin n’ont pas froid aux yeux quand, pour commercialiser leur Red E scooter, ils visent ce marché en priorité. Sur les 43.000 véhicules destinés aux professionnels, seule une infime part était électrique, 1.500 précisément. Alors que les habitants qui sont également parfois des professionnels prennent conscience de la nécessité de rouler vert et que les villes prennent des mesures pour restreindre la circulation des véhicules polluants, le marché des professionnels est donc un terrain que les scooters Red E sont bien décidés à défricher.

Les professionnels visés sont par exemple des collectivités, des sociétés de repas livrés à domicile… En tant que professionnels, le scooter doit « tourner », la rentabilité est là. C’est la raison pour laquelle la batterie est amovible. Pendant que l’une charge, l’autre peut fournir l’électricité au scooter. Elle est d’un poids contenu, 11.8kg, est donnée pour 700 cycles de chargement et autorise 60km d’autonomie. De quoi traverser Paris quatre fois ou des villes comme Marseille ou Lyon, six fois.

Le point fort des véhicules électriques est le faible coût d’utilisation, notamment en ce qui concerne le carburant et l’entretien. Rien que sur le poste carburant, entre le thermique et Red E, l’échelle est une économie de facteur 1 à 10 : 913€ de carburant pour le scooter thermique contre 90€ pour le Red E, sur une année d’utilisation. Au niveau de l’entretien, c’est du simple au double, 500€ pour un thermique contre 200€ pour un électrique. Calcul effectué sur la base de 50km par jour.

La capacité d’emport est assurée par un top-case de 500mmx530mmx550mm. Ce dernier est personnalisable et isotherme. Le scooter est donc homologué en monoplace.

Prix de vente

Etienne et Valentin ont décidé d’être atypiques jusqu’au bout. Leur Red E est commercialisé au tarif de 2.130€ HT !

Par rapport aux autres marques, ce tarif le situe dans la moyenne basse, et même très basse puisqu’il est moitié moins cher que certaines marques. A ce prix, il est vraiment dommage que Red E ne se destine qu’aux professionnels, même si une version grand public est prévue.

Pourquoi Red E

Red E est l’acronyme de Real Electric Driving Experience. “Red », c’est aussi rouge en anglais, d’où le « E » rouge. Et en anglais, cela se prononce « Red i », qui signifie aussi « Ready », prêt en français. Prêt à l’électricité.

Et Red E pour rouler vert, c’est une bonne idée pour combattre la grisaille de la pollution !

L’histoire d’Etienne et Valentin a bien commencé et comme tous les belles histoires, il ne reste plus qu’à leur souhaiter une fin digne des meilleurs contes : "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup… de Red E" !

Red E.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.