Canvas Logo

Rétromobile 2018 : Jean Pierre Wimille

dimanche 11 février 2018 , par Christian , StephaneC.

Le salon Rétromobile rend hommage à Jean-Pierre Wimille. Fils d’un journaliste automobile, Jean-Pierre Wimille s’adonne aux acrobaties aériennes durant son service militaire sous les ordres de Détroyat, puis il débute en course à 22 ans, pilotant une Bugatti Type 37A au Grand Prix de France 1930, à Pau. L’histoire d’amour entre le coureur automobile et le constructeur durera pendant 10 ans.

L’année suivante, il finit déjà deuxième du rallye Monte-Carlo, sur Lorraine Coupé Sport B13-6 3,5 l, et quatrième du Championnat d’Europe des pilotes avec Jean Gaupillat. En 1936, il remporte le Grand Prix de France et l’année suivante en 1937, les 24 Heures du Mans, faisant équipe avec Robert Benoist sur une Bugatti Type 57G Tank, ce qui permet aux deux hommes d’être titulaires de deux records de 24 heures avec la Type 57S (en distances parcourues) : celui mondial des 24 heures sur route avec la victoire mancelle, mais aussi celui acquis le 20 novembre 1936 sur l’autodrome de Linas-Montlhéry, record international sur piste. En avril 1937, il remporte aussi, seul, une prime de 400 000 francs pour son constructeur Bugatti, en parcourant 200 kilomètres sur l’autodrome de Linas-Montlhéry à 146.654 km/h de moyenne.
En 1939, il remporte à nouveau les 24 Heures du Mans avec Pierre Veyron, pour seulement deux participations.


Crédit photo : Christian Huet

Reconnu dans le monde automobile pour son coup de volant exceptionnel, Jean Pierre Wimille remportera 22 compétitions internationales au cours de sa carrière.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il développe à Paris en 1940 des voitures électriques de 2CV1/2 roulant à 50 km/h avec Marcel Lesurque, puis il rejoint, avec Robert Benoist et Robert Mazaud, le réseau de résistance « Chestnut » du Special Operations Executive, monté en France par le pilote franco-britannique William Grover-Williams. Des trois, il est le seul qui survivra.

Parallèlement au conflit, le pilote mène une réflexion autour du véhicule du futur. Il imagine une automobile dotée d’une boite de vitesses à commande électrique, venant bouleverser les codes établis par des constructeurs centenaires. La concrétisation de ce projet ne verra le jour qu’au lendemain de la guerre, en 1946, avec la première apparition du prototype de la Wimille 01.

Au terme des hostilités, Jean Pierre Wimille reprit le chemin des circuits avec toujours autant de succès. Il sorti vainqueur de la Coupe des Prisonniers au volant d’une Bugatti 59 monoplace.

Interpelé par cette idée de véhicule du futur, Maurice Dolfus alors PDG de Ford France offre à Wimille les moyens de concrétiser son projet. Le pilote signe un contrat avec la marque le 28 février 1948.

Un département « Voitures Spéciales » est créé par le constructeur de Détroit pour produire les automobiles Jean Pierre Wimille. Le premier modèle né de cette collaboration, sera la JPW 01. Pour ce véhicule, Wimille fera appel à l’atelier Faget Farnet pour la carrosserie et au jeune styliste Philippe Charbonneaux qui proposera un design respectant la ligne très aérodynamique du véhicule. Aboutissement d’un projet né durant la guerre, ce modèle résolument moderne avec une ligne futuriste sera présenté avec succès au Salon de l’Auto en 1948.

Gordini – Wimille : la rencontre du destin

Bien qu’il soit de plus en plus occupé par la conception automobile, Wimille n’abandonna pas la compétition et poursuivi sa carrière au sein de l’écurie Alfa Roméo. Il remporta 8 compétitions dont 3 victoires successives au volant de la puissante 308 : la Coupe de la Résistance, le Grand Prix du Roussillon et le Grand Prix Burgundy.


Par El Gráfico->http://www.elgrafico.com.ar/thumbs...., Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/ind...]

La rencontre entre Jean Pierre Wimille et Gordini est l’une des plus belles histoires de la compétition automobile. Les modèles Gordini, bien que moins impressionnants que les Bugatti et les Alfa Roméo avec lesquels le pilote avait l’habitude de concourir, se démarquent rapidement grâce à son talent. Avec 5 victoires au compteur en moins de 2 ans, le binôme Gordini/Wimille s’impose rapidement dans le milieu du sport automobile.

Fin prématurée

Le 29 janvier 1949, alors que l’écurie Gordini est invitée en Argentine pour participer à plusieurs compétitions, Jean Pierre Wimille effectue des essais au volant de sa voiture. Alors qu’il s’élance sur le circuit de Palermo en enchainant les courbes avec précisions, Wimille, surpris par de nombreux spectateurs autour de la piste n’a qu’une seule sortie possible pour éviter de les percuter. Il s’engage alors vers l’extérieur du virage et la course s’achève de manière tragique pour son pilote. La disparition de Wimille sera un véritable choc !

Cette disparition prématurée marqua également la fin du projet Wimille GT, tel qu’il était imaginé par Jean Pierre Wimille. Bien que défendu par Ford et arrivé à maturité, ce sera finalement un nouveau prototype de type « Cyclope » qui sera présenté au concours d’élégance du Bois de Boulogne en 1949. Malgré le succès de ce modèle lors du concours, Ford décida en juin 1949 d’abandonner la conception d’automobile JP Wimille.

Modèles exposés à Rétromobile

Pour la 1ère fois au monde, le Salon Rétromobile réunira 6 automobiles historiques :

  • la Bugatti monoplace type 59/50 B de la Coupe des Prisonniers en 1945
  • l’Alfa Roméo 308 monoplace – 3 victoires en 1946
  • la Gordini monoplace type 15
  • les 3 prototype Wimille GT « Voiture de l’avenir » encore existants : la JPW 01 exposée au Musée de Reims, la JPW 03 conduite des années durant par le fils du concepteur et conservée par la Cité de l’Automobile de Mulhouse, mais aussi la JPW 04 issue de la collection du Musée Malartre de Lyon.

Portfolio

  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : Bugatti monoplace type 59/50 (...)
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : Gordini Monoplace type (...)
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : Alfa Roméo 208 monoplace
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : Bugatti monoplace type 59/50 (...)
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : JPW 01
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : JPW 02
  • Rétromobile 2018 - Jean-Pierre Wimille : Prototype Coupé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles