Canvas Logo

Sécurité Routière : campagne abrasive

jeudi 15 décembre 2016 , par Ben

Un rouleau abrasif sur la poignée gauche des motos et scooters pour toucher du doigt le danger à rouler sans gants.

Depuis le 20 novembre 2016, le port de gants certifiés CE est devenu obligatoire pour les conducteurs et passagers des deux-roues motorisés. La Sécurité routière lance une campagne de prévention originale dans les parkings à deux-roues de cinq grandes villes de France pour les convaincre de la nécessité de protéger leurs mains en roulant à deux-roues motorisé, y compris sur les petites distances.

Du 14 au 16 décembre, à Bordeaux, Marseille, Montpellier, Toulouse et Paris, plus de 25 000 cylindres d’information seront enroulés sur les poignées gauche des motos et scooters en stationnement. La partie visible de cette poignée est en papier de verre pour symboliser la route. En la touchant du doigt, on réalise l’effet de râpe qui menace la peau en cas de chute.

La poignée factice est aussi porteuse d’un message enroulé à l’intérieur :« Lors d’une chute à deux-roues à 30 km/h, le frottement de la route sur votre peau est aussi abrasif que ce papier de verre. Pour vous protéger le port de gants est obligatoire pour tous les conducteurs et passagers de deux-roues motorisés depuis le 20 novembre 2016 ».

Deux-roues motorisés : les chiffres clés

  • Près de 7 conducteurs de 2 roues sur 10 déclarent avoir déjà chuté, ce qui a entraîné des blessures pour près de la moitiéd’entre eux1.
  • Une chute à 50 km/heure équivaut à tomber d’une hauteur de dix mètres.
  • Avec des gants épais le facteur de protection s’élève à 87%2.
  • En 2015, 43% des personnes blessés graves sur la route, soit environ 12 000 personnes, sont des utilisateurs de deux-roues motorisés3 alors que ceux-ci représententmoins de 2% du trafic4.

Les accidents corporels de deux-roues motorisés ont lieu de jour (à 71%) et en milieu urbain (à 74%).

  • Pour 10 cyclomotoristes tués, 180 sont hospitalisés plus de 24 heures, parmi lesquels 13 garderont des séquelles graves.
  • Pour 10 motards tués, 83 sont hospitalisés plus de 24 heures et 12 garderont des séquelles graves.

1.Source : TNS Sofres mars 2015
2. Source : Acem - Rapport Maids
3. Estimation calculée par l’IFSTTAR et l’ONISR à partir des données du registre du Rhône
4. Source : Commissariat Général au Développement Durable

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles