Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Pendant > Traqueur : retour d’expertise

Traqueur : retour d’expertise

mercredi 30 avril 2014, par Wam

Précurseur sur le marché de la sécurisation et de l’après-vol, partenaire d’une trentaine de constructeurs auto/moto, disposant de l’offre la plus riche techniquement, avec plus de 250.000 équipements en France dont 10% environ sur des deux-roues, TRAQUEUR est le leader de la détection et récupération de véhicules et engins volés.

Savoir-faire et connaissances des méthodes de vol inégalés

La cellule « opérations » de Traqueur, en partenariat avec les forces de l’ordre et ARGOS (le GIE des assureurs), traite plus d’une centaine d’affaires de vol chaque mois, tout véhicule confondu.

Avec plusieurs dizaines de vols de deux-roues par mois, la cellule « sécurité » de Traqueur a donné lieu en 2013 à la récupération de plusieurs centaines de deux-roues équipés de Traqueur Rider. Qui plus est, ces succès se traduisent souvent par des saisies incidentes, c’est-à-dire par la récupération de deux-roues volés mais non équipés de Traqueur. Ces affaires mettent au jour des planques, des lieux de recel et de transformation. Dans plus d’un cas sur 3, elles permettent des interpellations stratégiques pour les forces de l’ordre.

Typologie et caractéristiques des vols

Ce que révèle l’Observatoire des vols de Traqueur : les méthodes de vol n’ont rien à voir avec celles des voitures. Une écrasante majorité des vols se fait par enlèvement dans la rue : 88%. Restent 6% enlevés à la maison et 2% arrachés à leurs propriétaires dans la rue (bike jacking).

PNG - 62.7 ko

Tous les vols observés sur le parc Traqueur ont eu lieu en zone urbaine ou périurbaine. Toutes les découvertes aussi.

Le parcours emprunté par les voleurs est court : même département, département voisin. Beaucoup de découvertes sont effectuées en sous-sol (caves, garages) et ce grâce à la technologie exclusive VHF et en ateliers, auxquelles il faut ajouter un nombre significatif de découvertes dans des utilitaires.

Les profils type des voleurs de deux-roues peuvent se scinder en 2 grandes familles :

  • Les « méchants délinquants », voleurs de deux-roues pour leur propre usage le plus souvent. Ils s’en servent pour commettre d’autres délits. Souvent sans le permis deux-roues, ils volent plutôt des scooters, faciles à conduire, puissants et permettant d’éventuelles courses poursuite en cas d’interception par les forces de l’ordre. Nous sommes là face à des gangs de voleurs rodés ; les victimes sont repérées et les vols sont préparés (camionnette à disposition, équipe rôdée au vol). Ils sévissent surtout sur les départements et les régions aisés. Les récupérations sont souvent compliquées, les interventions des forces de l’ordre sont à risques pour la population environnante. Les précautions sont de mise ; ce sont là que les saisies incidentes sont souvent les plus importantes, les coups de filet les plus intéressants. Cette catégorie intègre aussi les vols opportunistes, souvent effectués par le même profil de délinquants.
  • Les filières organisées, certainement voleurs de deux-roues, mais aussi de voitures, et autres objets de valeurs à la revente. Les sportives, les marques dites exclusives, sont généralement les cibles de cette catégorie. Elles sont destinées à la revente, en l’état et/ou en pièces, représentant des valeurs sûres et d’importance. On est face ici à une configuration qui ressemble majoritairement à celle des réseaux de vol de voitures.

Il est probable qu’une infime partie des vols soit liée à des arnaques à l’assurance, sur des machines déclarées volées alors qu’elles étaient accidentées non assurées, donc chères à réparer pour le propriétaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

Achat-ventes scooters : le net pour bien acheter et vendre

Internet ou le web est devenu incontournable pour l'achat et la vente de son scooter et les sites de ventes sont légion. Nous en avons testé les trois principaux pour vous. En tant que vendeur, il en coûtera dix euros pour une semaine de parution sur le web. Il existe un ensemble de formules (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais