Canvas Logo

Trophées de la Sécurité Routière 2016 : 2ème édition et toute nouvelle -2

mardi 4 octobre 2016 , par Christian , Patrick L.

Samedi, c’est sous un ciel gris et un CNFM-PN trempé que la journée commence. Le briefing est prévu à 8h30 et sur le chemin, chacun tâte du pied l’état du bitume. C’est bien humide et ça glisse un peu. C’est peut-être l’heure matinale, c’est certainement aussi la concentration mais l’atmosphère n’est plus à la rigolade comme la veille. Eric, du CNFM-PN, nous apprend que si le circuit de maniabilité lente est inchangé, celui du rapide est totalement différent. par rapport à la veille. Deuxième surprise de la matinée, il y aura une utlime épreuve-mystère. L’attention dans la salle est à son comble et dans la tête de chaque participant, ça doit gamberger. Nouveau circuit, piste humide, nouvelle épreuve surprise, la journée s’annonce difficile. Finalement, Eric a été compatissant avec les mines déconfites qui étaient devant lui et a révélé en quoi consistait l’épreuve surprise. Il faut manoeuvrer la moto et à pied. Un "Ouf", collectif et silencieux, a plané quelques instants dans la salle. Puis, Eric a précisé les modalités de l’épreuve de conduite sur route prévue dans l’après-midi.

Maniabilité lente

La conduite commence par l’épreuve de maniabilité lente. Et elle débute par une reconnaissance… à pied. En file indienne, tous les gilets jaunes se suivent et font des ronds. Visuellement, cela donne du jaune qui bouge et tourne autour de plots orange sur fond de bitume tirant sur le rouge. Nous sommes pourtant bien dans une épreuve des Trophées de la Sécurité Routière.

Dès que le top départ est donné, la tension monte d’un cran. Par rapport à la veille, où chacun a pu se familiariser avec la moto et s’imprégner du parcours, ce matin, l’enjeu est différent. C’est Pascal, un autre, qui ouvre l’épreuve et il réussit le parcours. Celui-ci n’est pas chronométré et Pascal prend tout son temps pour s’appliquer.

Les suivants auront plus ou moins de réussite. Chûtes, parcours non respecté, plots « dégommés, toutes les situations se sont présentées, parfois seules, parfois cumulées. Heureusement, des participants ont sauvé l’honneur en réussissant de bout en bout. C’est lors de cette épreuve que Gérard a chuté et c’est sa clavicule qui n’a pas apprécié le contact rapide avec le sol. Pour Gérard, la compétition s’arrête là. Et en tant que doyen de l’épreuve, 82 ans, il a droit à toute notre sympathie. Comme quoi le deux roues maintient en forme.

Maniabilité rapide

Nouveau tracé, donc, et cette fois, la reconnaissance à pied se fait deux par deux. Les organisateurs ont bien fait les choses, le tracé est marqué au sol et ils laissent les Trophéistes découvrir le parcours par eux-mêmes.

Il est finalement moins rapide que celui de la veille mais est plus technique avec un « 8 », sur le dernier tiers. La manœuvre à pied de la moto suit un petit parcours qu’il faut effectuer en marche arrière et terminer en mettant la moto sur béquille. Cette épreuve, maniabilité et béquillage, est éliminatoire lors de l’examen du CNFM-PM. 

Après le lent, le rapide semble plus facile pour tous les postulants mais la tension est là. Certains le font en 1ère, sans entendre le moteur qui est à son régime maxi. Un autre aborde le « 8 » en seconde et cale, un autre s’arrête après la ligne de plots lors du freinage… Des petites fautes qui vont pénaliser au classement final.

Les deux épreuves de maniabilité comptent pour 40 points.

Conduite sur route

C’est une belle balade à travers les roues et les paysages de l’Yonne que cette épreuve. La nature est entre deux. En ce mois d’automne, les couleurs conservent encore du vert, le marron est déjà bien présent, tout comme les feuilles mortes dans les sous-bois. C’est magnifique mais les candidats n’ont pas l’esprit à la découverte. Ils sont concentrés et notés sur le respect de la signalisation, de la vitesse, de la position sur la route, les clignotants… Presque une épreuve du permis.

La conduite sur route compte pour 40 points.

Emmanuel Barbe, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, a rejoint le groupe des VIP pour une balade emmenée par le capitaine Faukembergue qui, connaissant la région comme sa poche, a fait découvrir l’Yonne comme peu la connait. Le DISR conduisait une Ducati Scrambler.

De retour après la conduite sur route, les participants ont attendu la compilation des notes du parcours route avant de prendre la route de la mairie de Sens et la proclamation des résultats.

Et le gagnant est...

C’est sous bonne escorte policière, ce serait dommage de s’en priver étant au CNFM-PM, que l’ensemble des participants a rejoint la mairie de Sens. Marie-Louise Fort, député-maire de Sens, ayant d’autres obligations, c’est son 11ème adjoint Paul-Antoine de Carville qui a reçu les Trophéistes, les encadrants du CNFM-PN, ceux de la Sécurité Routière et Emmanuel Barbe.

Des Coupes et des hommes

Cette année, non pas une mais des Coupes :

  • Coupe du Trophée Sécurité Routière, 1er prix général
  • Coupe du Trophée Sécurité Routière, Equipement
  • Coupe du Trophée Sécurité Routière, Contrôle technique
  • Coupe du Trophée Sécurité Routière, Secourisme
  • Coupe du Trophée Sécurité Routière, DSCR

Maxence : 1er prix Equipement

Maxence est originaire du Pas-de-Calais et a participé aux Casques d’Or de Billy-Montigny.
Du haut de ses 18 ans, Maxence obtient le 1er prix de l’Equipement. Pour lui, l’équipement, c’est du sérieux. Comme mesure, il propose de rendre obligatoire le port des EPI et ce, de la tête aux pieds. Avec un coût de l’ordre de 2 milliards pour tout ce qui est suite d’accidents, c’est une mesure indispensable.

Maxence conduit une Suzuki Deus de 500cc et a son permis depuis 4 mois.

Il suit actuellement une formation de chocolatier-pâtissier mais son rêve est d’intégrer une unité motocycliste gendarme ou police. Les Trophées Sécurité Routière, c’est l’occasion de voir et d’être sur le CNFM-PM et de réaliser en partie ce rêve. L’année prochaine, il va suivre une formation pour réaliser complètement son rêve.

Bonne réussite à tes examens, Maxence !

Participant Equipement Contrôle Sécurité Secourisme Mesure Ecrit Mesure Oral Quizz SR Maniabilité Route Conduite Total
Borchert Manuel 7 17 7 8 5 16 29 38 27 65 125
Lemaire Xavier 9 19 5 6 6 15.5 27.5 32.25 26 58.25 118.75
Choffe Pascal 10 19 5.75 4 4 13 21 32.75 30 62.75 118.5
Molle Didier 10 20 3 6 6 12 24 29 26 55 112
Pruvost Eric 15 19 6.75 5 7 14 26 10 28 38 104.75
Daniel Dominique 10 19 7.25 6 6 13 25 11.5 30 41.5 102.75
Dumontier Geoffroy 12 18 7.5 7 5 14 26 14 24 38 101.5
Pefaure Michael 10 13 2.5 6 2 15 23 28.75 24 52.75 101.25
Maillard Maxence 19 18 3.25 6 7 14 27 10.25 23 33.25 100.5
Deham Bruno 17 17 7.5 6 5 17 28 9 20 29 98.5
Chassang Jean-Louis 9 16 6 5 5 10.5 20.5 24.75 20 44.75 96.25
Fourment Philippe 17 18 6.5 5 6 13 24 10 20 30 95.5
Lothe Pascal 18 19 10 5 6 11.5 22.5 3.5 22 25.5 95
Roule Cyril 13 12 9.25 6 7 12.5 25.5 10.25 25 35.25 95
Panafieu Pascal 12 19 3.5 5 8 11.5 24.5 5.5 30 35.5 94.5
Darrigand Steve 13 11 9 6 7 12 25 8 26 34 92
Raffin Pascal 9 16 7 6 6 14 26 8.5 24 32.5 90.5
Poupin Alexis 14 8 5.25 6 7 14 27 11.75 24 35.75 90
Breton Hervé 14 12 4.25 6 6 10.5 22.5 11.5 24 35.5 88.25
Vezillier Philippe 7 17 6.25 5 6 13 24 6.5 26 32.5 86.75
Vitte Pascal 10 19 5 5 5 9.5 19.5 9.25 22 31.25 84.75
Quignon Mehdi 10 10 5.75 6 5 12.5 23.5 11.25 22 33.25 82.5
Thiry Laurent 14 12 4.25 7 5 12 24 7.5 20 27.5 81.75
Garraud Valérie 11 21 5.75 5 5 8 18 1 22 23 78.75
Varnieu Nicolas 15 10 4.5 5 5 15 25 3 21 24 78.5
Deredec Pierre 8 19 3.75 6 4 11.5 21.5 2 22 24 76.25
Doury Gérard 9 19 4.25 6 5 15 26 0 0 0 58.25

A lire également, Trophées de la Sécurité Routière 2016 : 2ème édition et toute nouvelle -1.

Téléchargement images et vidéos

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles