Canvas Logo

12 – 13 octobre 2019 : 19ème Automédon

jeudi 27 juin 2019 , par Ben

Automédon est une véritable fête de l’auto et de la moto ancienne. Dans une ambiance rétro et vintage, le salon réunit environ 300 exposants, dont 200 professionnels et plus de 3 000 véhicules anciens en deux jours. Un événement dédié aux passionnés des véhicules de collection, aux fans de belles cylindrées et de deux-roues.

Salon au plus près de la passion auto et moto

Les stands d’Automédon présentent artisans, marchands de pièces détachées, distributeurs ou fabricants de pièces, mais aussi des selliers, des chromeurs, des peintres, des formeurs ou encore des mécaniciens spécialisés, des miniatures et documentation originale ou rééditions d’ouvrages sur l’automobile. À la recherche de pièces authentiques, des coordonnées d’un club de voitures anciennes ou encore de jouets d’époque, les visiteurs retrouvent tout l’univers du véhicule de collection au Parc des Expositions du Bourget. L’occasion de rencontres enrichissantes, dans une grande convivialité, avec les professionnels des véhicules anciens et de collection.

2 jours et plus de 300 véhicules

Automédon, ce sont également 3.000 véhicules anciens, des véhicules de collection jusqu’aux Youngtimers de toutes marques exposés sur le parking du Bourget. Un spectacle sans cesse renouvelé qui permet de voir des modèles rares ou populaires, de croiser des véhicules utilitaires ou de tourisme et de rencontrer leurs propriétaires.

Au programme, trois thèmes majeurs pour des podiums pour célébrer l’histoire mécanique, auto et moto

100 ans de Citroën

A l’honneur, les voitures fabriquées sous la direction d’André Citroën (avant 1936), les 2CV dont le prototype 1938, les tractions, la DS.

Également, des raretés et prototypes issus de la marque créée en 1919. Pour les propulsions un podium réunira une quinzaine de modèles pour la plupart dans leur état d’origine, avec une remarquable patine !

Automédon présente aussi le patrimoine des collectionneurs de Citroën Cette marque est la plus collectionnée en France. Son fondateur, André Citroën est un entrepreneur charismatique qui reste dans le coeur des français et qui fut le premier à créer un réseau de concessionnaires, des lignes de bus avec des cars Citroën, à produire des voitures d’enfants. Cet hommage réside dans une sélection de véhicules dans leur état d’origine et collectionnés. Automédon limite son hommage des 100 ans aux véhicules qui sont collectionnés. Des modèles phares dont un véhicule de la « croisière jaune » Paris-Pekin.

Un podium sur la 2CV avec des modèles rares !


2CV Basket : réalisée en 1976 suite à un concours, c’est une jeune étudiante de l’école Camondo (une célèbre école de style française), Claire Pagniez, qui eut l’idée de redécorer la 2CV comme une paire de basket
2CV Sahara ou 4x4 : idée d’un concessionnaire, une 2CV avec deux moteurs entraînant chacun un train (pour un total de 2x1 3ch, soit la mirifique puissance de 26 ch) séduisit Citroën qui voyait en elle un engin capable de remplacer les Jeep dans les lointaines contrées du Sud Sahara. Si l’intention était louable, la réalité du marché fit que la 2CV Sahara ne se vendra jamais au-delà d’un cercle restreint d’amateurs ou d’entreprises spécialisées, d’où sa faible diffusion.
2CV neuve : telle que livrée aux concessionnaires dans son emballage d’origine sera également exposée.
2CV auto-école : rare une 2CV auto école à double commandes !
2CV prototype : il y a eu 3 prototypes de 2CV créées dans le Centre secret de Citroën à la ferté vidame. Automédon aura l’honneur de présenter l’un des modèles dans son état d’origine.

Un podium Traction

Un podium de 15 Tractions qui représente le nuancier de couleurs des carrosseries ayant existées La Citroën Traction Avant, la reine de la route, est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Cette automobile dispose alors dune particularité rare sur les automobiles de sa catégorie : les roues motrices sont celles du train avant. La traction est l’innovation première de cette voiture. Cette technique est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant ». La vraie nouveauté est d’associer sur un même véhicule les solutions les plus modernes de l’époque, en plus du mode de transmission, une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes sur les quatre roues. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l’Occupation, tour à tour voilure de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle fut également le véhicule préféré des gangsters et des hommes politiques en raison de qualités routières exceptionnelles pour son époque.

Un podium sur la DS

La DS, et sa déclinaison simplifiée la Citroën ID, sont commercialisées par Citroën entre 1955 et 1975, tout d’abord en berline puis en break et cabriolet. Le « D » vient probablement de l’usage du moteur le plus récent alors de Citroën, le « moteur série D », qui équipait la Traction 11 D jusqu’en juillet 1957. L’ID et la DS reprennent le même principe de la traction, qui a fait la renommée de Citroën.

Dessinée par le sculpteur et designer italien Flaminio Bertoni en collaboration avec André Lefebvre, ingénieur issu de l’aéronautique, et l’ingénieur hydraulicien Paul Magès, cette automobile est révolutionnaire par bien des aspects.

À l’origine, son long capot est prévu pour accueillir un moteur 6-cylindres, mais tant le 6-cylindres en ligne de la 15, que celui à plat, ne purent être adoptés, pour cause de mise au point non aboutie et d’encombrement. Ce moteur ’pénétrait’ dans l’habitacle. Son nom de code est « VGD » (Véhicule de grande diffusion), la conception du projet étant lancée par le PDG de Citroën Pierre-Jules Boulanger puis son successeur Pierre Bercot.

Elle est le point de mire du salon de l’automobile en 1956. Elle est dotée d’une ligne extrêmement audacieuse, qualifiée même de révolutionnaire, et d’un confort intérieur remarquable grâce à sa suspension hydropneumatique propre à la marque jusqu’en mai 2017. La DS comporte également de nombreuses innovations techniques qui la démarquent du monde de l’automobile de son époque en Europe : direction assistée, boîte de vitesses assistée à commande hydraulique, freinage assisté par des freins à disque à l’avant, pivot de direction dans l’axe des roues et, à partir de septembre 1967, phares pivotants, puis, de septembre 1969, introduction de l’électronique avec le moteur à injection.

Sur ce podium seront exposés une DS en « écorché », permettant de voir l’intérieur de la carrosserie, mécanique et suspension de la voiture, et quelques modèles emblématiques : breaks, cabriolets, carrosseries spéciales...

Le conservatoire Citroën présentera également le dernier prototype de la DS de 1954.

Opel, 120 ans de légende

En hommage à la marque, le Club Opel Classique présentera une sélection des modèles les plus prisés des collectionneurs : Opel Kadett, Opel GT, Opel Diplomat, Opel Rekord…

Motorama

Comme pour la voiture, Motorama d’Automédon est un rassemblement de motos de collection et de caractère avec des stands de professionnels et des Clubs.

Un podium Harley Davidson Harley Davidson : 30 modèles emblématiques venant d’une collection privée dont 5 des motos de Johnny Hallyday dont ’Laura’s eyes" celle avec laquelle Johnny est monté sur scène lors d’un de ses concerts au Stade de France.

70 ans de Laverda

15 modèles de la marque italienne seront présentés par les Clubs. Laverda, important constructeur de machines agricoles en Italie, a commencé son activité en 1873 à Breganze. La branche moto fut créée en 1947 par Francesco Laverda. Le constructeur se cantonna d’abord aux petites cylindrées - 75 et 100 cm3 – avant de monter en gamme avec ses bicylindres de 650 el 750.

Les « virils » trois cylindres 1000 el 1200 cm 3 arriveront après.

« Sur les traces d’André Citroën »

Le dimanche 13 octobre au départ du bois de Boulogne, une balade revisitera tous les lieux historiques de l’histoire d’André Citroën dans la capitale !
Arrivée au Salon Automédon en fin de matinée. Réservée exclusivement aux véhicules Citroën d’avant 1939. Du domicile d’André Citroën, en passant par, l’emplacement du Grand Hall de l’usine, Quai André Citroën, au Grand Palais, la Tour Eiffel, l’Automobile Club de France place de la Concorde, place de l’Opéra, emplacement du premier magasin...

Et toujours les américaines

Automédon est le salon français qui accepte avec plaisir les américaines. Irrésistibles par leurs formes fantasques et leurs couleurs pastels, les américaines des années 50/60 (de Soto, Cadillac, Lincoln, Chrysler etc..) commencnt à céder la place aux amateurs de « Muscle Cars » Chevrolet Corvette, Ford Mustang, Dodge, Charger, Challenger, ...etc.

Les amateurs sont nombreux.

Automédon pratique


Parc des Expositions Paris le Bourget Carrefour Charles Lindbergh,
93350 Le Bourget

A1 sortie 5
RER B Le Bourget

Combien
Tarif adulte : 14 euros. Prévente dès septembre 2019.
Enfant de - 12 ans : gratuit

Parking sur place
Parking Collection gratuit pour les véhicules d’avant 1975 en bon état, propres et conformes à l’origine.
Pour les autres véhicules tarif parking : 2.5 euros de l’heure - 14.50 euros pour 5 heures (à titre indicatif soumis à modification).

Automédon.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles