Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Conseils > Avant > Pneumatiques scooter : la bonne pression

Pneumatiques scooter : la bonne pression

mardi 12 juin 2007, par asso-scooter

Il faut se rendre compte que pour une auto les quatre pneus représentent la surface d’une feuille de papier A4. Alors imaginez sur un deux roues. D’où l’importance d’avoir des pneus bien gonflés.

Cette quantité d’air emprisonnée entre le pneu et la jante va faire que votre véhicule sera sur un coussin d’air ou non et donc, influer sur le comportement et le confort de votre véhicule.

De plus, le pneu assurant différentes fonctions qui ne seront remplies qu’à la bonne température :

  1. Guidage du véhicule sur la trajectoire
  2. Portage du véhicule et des bagages
  3. Transmission de la puissance du moteur à la route ou de la puissance de freinage
  4. Amortissement des imperfections de la route

Le confort de votre scooter n’est garanti que si vous respectez les préconisations constructeur en matière de pression des pneus.

Crédit photo Euromaster

Sous gonflage

Le sous-gonflage est le manque de pression dans le pneu. Il augmente la surface de contact avec la route et donc, la résistance au roulement. Cela réduit la durée de vie de la bande de roulement et augmente la consommation de carburant.

Le sous-gonflage risque également de faire éclater le pneu. En effet, quand un pneu n’est pas assez gonflé, ses flancs plient et se déforment trop. Ces mouvements à répétition en roulant créent une accumulation de chaleur qui peut causer des dommages sérieux. Un seul pneu sous-gonflé de 0.5 bar peut en réduire la durée de 15 000 km et accroître la consommation de carburant de 4 %.

Une étude statistique, réalisée par Michelin en 2003 sur le réseau autoroutier français, a révélé que 50 % des véhicules testés gratuitement, étaient en sous-gonflage.

Sur gonflage

Le surgonflage est une trop grande quantité d’air dans le pneu et au contraire du sous gonflage, il diminue la surface de contact avec le sol.

La bande de roulement n’étant plus que la partie centrale du pneu, celui-ci perdra de ses capacités de guidage et de transmission. De plus, surgonflé, le pneu amortira moins les irrégularités de la route et les transmettra intégralement au conducteur et au passager.

Mais un pneu surgonflé prête moins à conséquence qu’un pneu sousgonflé.

La bonne pression

Elle doit être faite en fonction des préconisations constructeurs. Il faut se reporter à son manuel d’entretien et ajuster la pression suivant qu’on est seul, avec ou sans bagages et passager.

La pression doit donc être contrôlée au moins une fois par mois et à froid. Soit tous les 3-4 pleins en fonction de la taille de son réservoir et de sa consommation.

A froid veut dire une heure après avoir roulé ou en ayant parcouru moins de 3km. Sinon, il faut ajouter 0.3 bar à la pression recommandée pour des pneus chauds.

Et des pneus bien entretenus vous permettent aussi de :

  • réduire la consommation de carburant
  • réduire les émissions de gaz d’échappement
  • augmenter la durée de vie des pneus
  • améliorer la précision de conduite.

La pression qui est indiquée sur le pneu est la pression maximale que ce dernier supporte mais n’est pas celle que le constructeur de scooter préconise. Il faut se reporter à son manuel d’entretien.

Quelques chiffres

Pour les amateurs de chiffres, le baromètre pneumatiques a concentré quelques enquêtes. Même si ces chiffres concernent essentiellement les voitures, ils mettent en évidence le manque soins que nous y portons.

En 2006
50 %, c’est le pourcentage des véhicules circulant avec au moins un pneu dangereusement sous-gonflé en France et 60% des pneus étaient sous gonflés sur autoroute (source AFSA).

89%, c’est le nombre des conducteurs confirmant contrôler la pression de leurs pneumatiques moins d’une fois par an (Source Sécurité Routière- Etude BVA Juin 2005).

2/3, c’est la proportion des conducteurs contrôlant la pression de leurs pneumatiques seulement avant de partir pour un long voyage (vacances) (Source Sécurité Routière- Etude BVA Juin 2005).

6 %, c’est le nombre des accidents mortels en Europe qui sont dus au sous gonflage du pneu.

Véhicules en sous gonflage

Très dangereux Dangereux Temporairement admissible
E sup. à -1b -0,5b à -0,9b -0,3b à -0,4b

Rappel
Un pneu perd en moyenne 0,2 bar tous les trois mois (70 gr par mois).

20% de pression en moins = 20% de kilomètres en moins.

Un sous gonflage de -20% engendre +25% d’usure de la bande de roulement ce qui diminue de 30% la durée de vie du pneu.

La brochure de la sécurité routière
Et aussi "En finir avec les crevaisons"

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

CleanBike : le lavage deux roues comme un art

L’histoire commence comme toutes les belles histoires. Benjamin et Christophe, conducteurs de deux roues, en avaient assez de ne pas trouver de centre de lavage spécifique deux roues pour leurs mécaniques. Devant ce manque, la création d’un centre de lavage était une évidence pour Benjamin et (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais