Canvas Logo

Essai Clic-Light V2 : bien vu !

dimanche 19 décembre 2021 , par Christian

Le Clic-Light de Road-Light en est déjà à sa seconde version et c’est celle-ci que nous avons essayée.

Par rapport à la version précédente, le boitier lumineux ainsi que la télécommande se sont modernisés. Le boitier se fait discret quand il est éteint et la télécommande gagne en taille, elle est plus petite.

Packaging : contenu de la boite

Chez Road-Light, le packaging, on connait. La boite répond en effet aux dernières tendances. Le couvercle est auto-fermant avec aimant. Il est assez puissant pour maintenir la boite fermée même si vous avez mal remis le contenu en place.

Justement, le contenu est disposé sur deux niveaux. Le premier, bien délimité par des alvéoles, renferme la partie électronique, le boitier et la télécommande. Ainsi, disposés dans cet écrin, aucun risque de casse.

En dessous, le gilet-harnais, proprement dit, est rangé dans un sac plastique avec tous les accessoires, à savoir un câble Usb C, pour la recharge du boitier lumineux et de la télécommande, un câble à huit connecteurs pour le branchement sur un scooter ou une moto. Le support de la télécommande avec une protection plastique pour ne pas abimer le guidon sur lequel il vient se fixer. Une petite pochette plastique contient les deux vis et écrous pour le maintenir.

Et bien sûr, un manuel utilisateur.

Le gilet est un harnais dont une large partie est garnie de velcro velours. Elle est aussi large que le boitier lumineux. Celui-ci est garni de la partie accrocheuse du velcro.

Il faut avant toute utilisation du Clic-Light V2 de Road-Light, mettre en charge les éléments et appairer la télécommande avec le boitier.

Mise en place

Que ce soit sur un guidon de vélo ou de trottinette, la mise en place de la télécommande est vraiment toute simple. Sur le guidon d’une trottinette, la place disponible est vraiment petite et il nous a fallu prendre la place de la sonnette pour l’installer. Quitte à choisir entre deux éléments de sécurité, c’est le Clic-Light que nous avons choisi.

Boitier Clic-Light V2 : pas de sens, ça a du sens

Le boitier est de dimension 20x10x2 et ne pèse que 220g. Vous pourrez facilement le ranger dans un sac aux arrêts.

Chez Road-Light, les concepteurs ont, eux, choisi de faciliter la vie des utilisateurs de Clic-Light. Nul besoin de connaitre le haut du bas pour installer le boitier. Quelque soit le sens de la pose, les capteurs électroniques reconnaissent la verticalité et si vous mettez le clignotant à droite, ce sera toujours celui de droit qui fonctionnera !

Autre point à signaler, l’électronique reconnait que vous le sortez du sac grâce à un détecteur et le boitier se réveille en se mettant à clignoter en un point vert à son centre. Un flash toutes les 3 secondes signale que le boitier est opérationnel avec une batterie chargée.

Quand le clignotement passe à 2 flashs par secondes, il est temps de recharger.

Télécommande Clic-Light V2 : petit format, grandes possibilités

Sur la télécommande, il faut pouvoir lire le numéro de série de la télécommande pour distinguer la droite de la gauche. C’est on ne peut plus simple.

Et à partir de la télécommande, vous pouvez tout faire. C’est très bien vu de la part des ingénieurs. Il y a deux poussoirs, un sur la gauche et un autre sur la droite.

Vous pouvez bien sûr indiquer un changement de direction droite, ou gauche. Une pression sur le bouton souhaité et le clignotant se met en marche. Une diode clignote sur le côté concerné pour rappel lumineux du clignotant. Pour l’arrêter, il suffit d’appuyer une nouvelle fois sur le bouton.

En appuyant sur le bouton droit pendant trois secondes, vous enclenchez l’équivalent des feux de détresse. Les clignotants droit et gauche fonctionnent simultanément.

Sur le bouton de gauche, un appui long de trois secondes déclenche un premier allumage feu central. C’est l’équivalent des feux de position qui s’allume. Toutes les leds du feu central s’allument. Un nouvel appui de trois secondes et cette fois, c’est l’équivalent des feux de brouillards qui s’allument. Les leds rouges forment une croix

Un regret à signaler au niveau de la télécommande. Elle se positionne forcément à l’horizontale sur le guidon. Ce qui lui fait prendre de la place. Si elle pouvait se mettre à la verticale, cela permettrait d’en gagner. Road-Light travaille sur le sujet et entend les souhaits de ses clients.

La télécommande rappelle également le mode de feu sélectionné sur le boitier lumineux. Feu de position, la led rouge centrale clignote une fois toutes les cinq secondes. Pour les feux de détresse, les voyants de clignotants s’allument. Et enfin, pour la position feu de brouillard, toutes les leds du haut du boitier clignotent.

Des lux : ce n’est pas du luxe

Que ce soit en mode brouillard ou position, nous avons mesuré 4 lux d’intensité quand l’extérieur n’émettait que 7 lux, par temps nuageux. En feu de position, seize leds sont allumés contre huit en mode brouillard. Le point rouge est donc plus intense.

Avec le clignotant en fonction, le Clic-Light V2 émet jusqu’à 5 lux. De jour comme de nuit, ça flash !

Portabilité : sécurité

Si le Clic-Light V2 de Road-Light s’adresse en priorité aux usagers de vélos et trottinettes, il est prévu de l’adapter sur un deux roues motorisé grâce au câble à huit broches.

Son poids plus en fait également le compagnon idéal pour les marcheurs qui en hiver doivent composer avec une nuit qui tombe vite. Bref, toute une partie d’usagers de la route pour qui la tombée de la nuit signifie danger, faute d’être vus.

Autonomie

Pour mesurer l’autonomie du boitier, nous avons mis en marche les feux de détresse en même temps que le feu de position.

Dans cette configuration de consommation maximum, le boitier a tenu plus de huit heures avant de s’éteindre.

Autant dire que vous ne ferez pas souvent la recharge du boitier lumineux en usage courant du Clic-Light.

Conclusion

En matière de sécurité, être bien vu est essentiel et de ce point de vue, Clic-Light V2 coche toutes les cases de la sécurité en plus d’être pratique. Le Clic-Light V2, c’est bien vu par Road-Light !

Léger, il s’oublie au fond d’un sac quand vous ne vous en servez pas et se réveille dès que vous l’en sortez. La télécommande permet de contrôler totalement le boitier.

Au tarif de 129€ sur le site de Clic-Light, et en cette période de cadeaux, le boitier Clic-Light V2 est tout indiqué pour faire plaisir et préserver la sécurité de votre entourage.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles