Canvas Logo

Classic Machines 2017 : ça tourne, et même bien !

mardi 27 juin 2017 , par Christian , StephaneC.

Classic Machines a fermé ses portes ce dernier week-end des 24 et 25 juin. C’est à Carole que sont venus les propriétaires de motos datant de 1940 à 1991. Ils étaient plus de 200 motos à s’être donnés rendez-vous sur le circuit. Et les 200 propriétaires ont fait la démonstration que tourner ainsi sur le circuit procure plaisir et joie de vivre.

Pas de course, pas de chronomètre à Classic Machines ! Le plaisir de sortir son deux roues, sa combi, de sentir les odeurs d’essence, d’huile, de gomme, d’entendre le rugissement de moteurs non chicanés, nos sens n’ont plus été saturés ainsi depuis longtemps. Et surtout, il faut venir à Classic Machines pour ressentir le réel plaisir, voire le bonheur qui se dégage des propriétaires qui tournent ainsi sur Carole. Et le public apprécie, qui vient en famille, entre amis. Dans les allées, ça discute, ça tournevisse, avec décontraction et simplicité.

Sur la piste, les séries s’enchainent à la minute près. Au total, 7 séries du nom des partenaires Classic Machines :

  • FFMC
  • Moto Station
  • Abarth
  • France Bleue
  • Sna Clim
  • Motul
  • Moto Magazine.

Chaque série dure vingt minutes. Pour les participants, cela laisse le temps de parcourir les 2.055m de Carole et de profiter des huit virages. La ligne droite de 500m permet à chacun de lancer sa monture avant la grande courbe Hotel sur la droite. Même s’il n’y a aucun enjeu, les coureurs ne se ménagent pas. Au fil des tours, le style s’affirme, la confiance vient avec la connaissance et maitrise du circuit.

V-Max à l’honneur

Cette année, les V-Max étaient à l’honneur à Classic Machines. Le circuit Carole résonne encore du bruit des 4 cylindres de Yamaha. Entre parade et runs, les conducteurs-pilotes s’en sont donnés à coeur joie. Et il y en avait pour tous les gouts. Parmi les participants, Peter de Zurich avait certainement la V-Max la plus ancienne. La sienne totalise plus de 140.000km. Son modèle est de 1985 et fait partie des derniers modèles importés en Suisse. Sa V-Max est dans son "jus". Peter lui a fait une peinture qui a nécessité 300h de travail. Son regret est que la roue avant ne soit plus d’origine.

Si vous demandez à Peter s’il veut changer de moto, il vous regardera et vous dira pourquoi faire ? Il ne veut pas non plus des nouvelles V-Max, il a la sienne et ça lui suffit !

JPEG - 178.9 ko
JPEG - 147.5 ko
JPEG - 135.4 ko
JPEG - 181 ko
JPEG - 179.1 ko

Aux Classic Machines, les tours de piste et de roues se suivent mais ne se ressemblent pas. Avec son village et ses animations, chaque édition n’est ni tout à fait la même ni tout à fait une autre mais le plaisir, lui, à chaque fois, est total !

A l’année prochaine !

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles