Canvas Logo

Essai Quadro 4 : il colle à la route et à son temps

mardi 23 juin 2015 , par Christian , Emmanuel G.

Nous étions restés sur notre faim lors de notre prise en main du Quadro 4 et il nous tardait de faire un essai plus complet. C’est chose faite. Revue de détails.

Présentation

D’un modèle à l’autre, Quadro Technologie fait évoluer ses modèles vers plus de qualité. A chaque fois, c’est une découverte. Entre le 350D, le 350S et aujourd’hui, le Quadro 4, la montée en gamme est continue. Cela commence par un ensemble arrière très bien rangé avec un pot d’échappement situé entre les deux roues arrières. Il est lui-même encadré par les deux courroies, une pour chaque roue. Chacune des roues est pourvue d’un garde-boue qui descend bas sur l’arrière et évitera des projections intempestives sur ceux qui vous suivent. Bien des deux roues devraient s’en inspirer. Sur l’avant, Quadro a même prévu des bavettes. Et derrière les jantes, vous pouvez clairement distinguer les disques de freins, particulièrement réussis. Rouge sur la tranche et qui est elle-même découpée pour former comme des dents. Ce sont les encoches du frein de parking.

Au-dessus des roues arrières, la partie haute du scooter semble suspendue dans le vide. C’est que le filtre à air est de couleur noire et à peine visible de l’arrière. Les amortisseurs sont avancés et presque invisibles. Vous ne remarquerez que le bloc de feux arrière, à leds, et carré. Toute cette partie arrière est pleine de « mouvements », des creux, des décrochés, des différences de niveaux, et se termine par les poignées passager, brillantes et largement dimensionnées. Le designer s’est fait plaisir et le résultat est agréable à l’œil, sans être trop chargé.

Législation L5E oblige, les clignotants sont à l’extérieur de la carrosserie et Quadro a la bonne idée de les monter souples. Comme le roseau, ils plieront mais ne rompront pas en cas de remontée de file, trop juste.

Une fois installé au guidon, l’impression de qualité est encore là. Au tableau de bord, la dimension des indicateurs et témoins divers a gagné en taille. Deux gros compteurs à aiguille, à gauche le compteur de vitesse et à droite, le compte-tours, encadrent une fenêtre digitale qui a également gagné en taille. Vous y trouverez les indications de kilométrage général, deux trips, la température extérieure, en degrés Celsius ou Fahrenheit, le niveau d’essence, avec un original dessin en nid d’abeille, et trois autres voyants, dont celui de l’ouverture de selle. Il y a plus riche mais le minimum indispensable est là. Les rétroviseurs sont légèrement sphériques et permettent une bonne et large rétrovision.

Les voyants de clignotants sont séparés et sonores mais le rappel sonore ne sera plus audible au-delà de 20km/h. La selle est surpiquée de rouge et le conducteur bénéficie d’un large dosseret. Une boite à gants à droite complète la dotation, ainsi qu’un large vide-poche au tablier, vous permettront de vider vos poches avant vos trajets. Ce dernier est muni d’une prise allume-cigares.

Voyants gauche Voyants droite
Maintenance Réserve essence
Injection Batterie
Code Charge sur prise
Plein phare Hts enclenché
Warning Danger - arrêt immédiat

Aux commodos, Quadro est resté dans le classique mais vous aurez tout de même un warning sur celui de droite.

La nouveauté sur le Quadro 4 est le levier de frein de parking qui trouve place sur le flanc droit. L’autre nouveauté est donc que le blocage du HTS peut se faire sans entraver les roues. Vous pourrez ainsi manipuler le Quadro 4 à l’arrêt sans craindre qu’il ne tombe.

Le passager est haut perché sur le Quadro 4 et il aura ses aises. Les repose-pieds sont à la bonne hauteur, bien qu’un peu trop en avant. Les poignées de maintien tombent bien sous les mains, même s’ils sont un peu trop positionnés sur l’arrière. Ils ont l’avantage d’être large pour la préhension et l’espace entre les poignées et la carrosserie est suffisamment large pour permettre au passager de les tenir même avec de gros gants.

Le coffre sous selle accepte un casque, même en taille XL. Il faudra le placer en position inversée. Un sac à dos entre dans l’espace mais il devra pouvoir être replié pour occuper tout l’espace. Si vous avez un sac à dos rigide, il vous faudra le transporter… sur votre dos.

Moteur

Contact mis, le moteur est lancé. Le démarreur et l’injection maintiennent le ralenti. Le pot émet un son bien plein. Ca promet.

Pour ce nouveau Quadro 4, les ingénieurs maison ont revêtus les habits de motoriste pour pouvoir installer un filtre à air de plus grande dimension, une transmission primaire, secondaire à deux courroies, un différentiel… Carter, embiellage, tout a été revu. Les Quadro men ont au final refait un tout nouveau moteur. Ils en ont profité pour avancer la position de celui-ci dans le cadre et il se trouve maintenant en position centrale, avec une répartition idéale des masses pour une neutralité parfaite en conduite.

Seuls, cylindre, piston, culasse sont conservés ! Et sur le Quadro 4, le travail des ingénieurs fait merveille. Sur la balance, le Quadro 4 accuse un surpoids par rapport au Quadro S de 60kg et nous redoutions d’avoir entre les mains un scooter anémique. Ce moteur, c’est LA bonne et agréable surprise du Quadro 4. Revu et corrigé par Quadro, il est totalement transformé. Dès la première accélération, il se montre vif, très linéaire sur sa plage d’utilisation. Il développe 24.5Nm à 5.000tr/mn contre 23.6Nm à 6.000tr/mn pour le 350S.

Avec une telle linéarité, quelque soit la vitesse à laquelle vous évoluez, une rotation du poignet et le Quadro 4 repart. Pas de temps mort, le moteur répond présent. Il n’y a que quand il approche de sa vitesse maxi, entre 110 et un peu moins de 140km/h, que le moteur devient un peu plus paresseux.

Il faut à peine 8 secondes au Quadro 4 pour se relancer de 50km/h à 100km/h, pour un poids annoncé de 247kg à sec. Et c’est surtout le fait que le Quadro 4 repart franchement, aux régimes usuels d’utilisation, en ville ou sur route.

Vitesse Gps/compteur 50 60 100 110 120
Gps 44 54 92 99 107

La vitesse maxi relevée est de 138km/h, pour un 125km/h au Gps au régime de 8.200 tr/mn. A ce régime, le rupteur se met en marche et gratifie de quelques à-coups. Il suffit de relâcher la poignée pour descendre le régime moteur sans trop perdre de vitesse maxi.

Au départ arrêté, le moteur accroche dans un premier temps les 4.500tr/mn pour venir tout de suite après se caler sur les 7.000tr/mn. Dans ces phases de conduite, le train avant arrive à se délester mais heureusement, le Quadro 4 reste bien en appui sur les roues de devant.

Il faut reconnaitre que la bonne santé du moteur nous a fait parfois oublier que la cylindrée n’est que de 350cc. C’est d’autant plus regrettable que l’ensemble châssis-suspensions est remarquable. Mais une fois intégré ce paramètre, la conduite se fait plus en douceur et dans la plage d’utilisation de ce moteur généreux.

Au ralenti, l’arbre d’équilibrage remplit bien son office et les vibrations sont bien filtrées.

Châssis-suspensions et confort

Après le moteur, l’autre bonne surprise est l’accord châssis-suspensions. Avec le double HTS, avant et arrière, avec ses « grandes » roues de 14’, et malgré une selle ferme, l’état de la route devient secondaire. Alors que sur un deux roues traditionnel et même sur un trois roues, il faut guetter le moindre trou, la moindre déformation de la chaussée, avec le Quadro 4, vous ne sentirez plus rien et l’état de la route sera le cadet de vos soucis. L’accord châssis-HTS est tel que vous ne ressentirez pas les kilomètres.

Un passage sur l’avenue des Champs Elysées, avec tous ses pavés, nous a permis de constater et mesurer le confort du Quadro 4. Quand finalement, le conducteur du Quadro finit par ressentir des désagréments dans le guidon, c’est que sur un autre deux roues, il aura depuis longtemps ralenti l’allure pour permettre à sa monture d’absorber les irrégularités de la route.

Sur le Quadro 4, vous aurez la sensation d’être réellement suspendu avec un amortissement digne des meilleures voitures. Ce qui n’est pas peu dire.

Même le pare-brise qui est pourtant court protège. Il est en effet assez large pour dévier l’air vers le haut du casque.

Double HTS pour 45°

Quadro annonce 45° de prise d’angle et avec ce nouveau Quadro 4, ce sont toutes nos références qu’il faut revoir. Au premier virage, vous vous dites que le Quadro 4 élargit de façon exagérée les virages. En fait, ce n’est pas le Quadro, c’est le conducteur. Il ne faut pas hésiter à « exagérer » ou amplifier l’inclinaison que vous feriez avec un deux roues traditionnel, et même s’aider du guidon. A vitesse réduite, c’est la combinaison gagnante pour mener le Quadro 4.

A vitesse plus soutenue, cette même « exagération » est à apporter au Quadro 4 mais dans les virages, il faut là, contre-braquer. Dans cette conduite, le Quadro 4 est tout simplement époustouflant ! Notre échelle interne d’angle possible en prend un coup et il faut déplacer le curseur. Au début, il y a l’image de la chute qui vient à l’esprit mais au fur et à mesure des kilomètres et des virages, vous finirez par gagner degré par degré et arriver aux 45° annoncés, même si ce n’est pas un objectif mais une limite.

Avec le double HTS, à l’avant et à l’arrière, aux arrêts plus besoin d’actionner une électronique quelconque. La mécanique des fluides fonctionne et il suffit de comprimer les freins pour rester droit. Comme le plancher est assez large, cette façon de s’arrêter conviendra aux plus petits qui, sinon, ne poseront que la pointe des pieds au sol.

Parmi les reproches, il en faut bien un, ce double HTS renoue avec les premiers 350D. A très basse vitesse, pratiquement à l’arrêt, le Quadro 4 a tendance à embarquer dans le sens de son inclinaison. Rien d’inquiétant, il suffit de s’arrêter, dans le pire des cas et de remettre le Quadro 4, droit. Sinon, en s’aidant du corps, vous pourrez le remettre dans le droit chemin.

Freins

C’est bien sûr sur ce point que le Quadro 4 est attendu. Et vous ne serez pas déçu. Avec quatre disques de 240mm et un quatrième point d’appui, le Quadro se révèle un excellent freineur. Méfiance donc si vous en suivez un.

Nous avons freiné très court sur une route détrempée. A 60km/h, nous n’avons mis que 8.60m pour nous arrêter. Pour rappel, nous avions mis 9.60m, sur le sec, avec le Quadro 350S, lors de notre comparatif 3R. Le gain est d’un mètre dans des conditions différentes, sur le mouillé dans le cas du Quadro 4 !

Là aussi, il nous faut mettre à jour notre référentiel deux roues. Même avec un ABS, nous n’avons pas écrasé la pédale de frein ou tiré ainsi aux leviers, plus précisément le gauche. La quatrième roue amène une stabilité inconnue jusqu’alors et surtout un sentiment de sécurité, digne d’une auto. C’est bluffant d’écraser la pédale, d’entendre les pneus arrière crisser et… ne pas craindre la chute !

Sur le sec, c’est une sensation nouvelle. Le train arrière vient bien en appui des freins avant et l’expression qui dit que le frein arrière assoit le scooter prend ici tout son sens ! Sur le mouillé, il en est de même avec une petite dérobade du train arrière, en fin de freinage, facilement contrôlable au guidon en le braquant en sens opposé à la dérive. Pour un peu, le conducteur du Quadro 4 pourrait se prendre pour un pilote de rallye.

Sur l’angle et en freinage, le Quadro 4 ne bronche pas. Il ne se relève pas et continue sur sa trajectoire, simplement en ralentissant.

Pneus

Le Quadro 4 est équipé de pneus Duro Racing, 110/80-14. Sur le sec, le grip de ces pneus est correct mais nous manquons de référence par rapport à la conduite d’un quatre roues.

Sur le mouillé, c’est une toute autre affaire. Ils ont tendance à glisser. Deux petites dérobades du train arrière, lors d’accélérations franches, nous ont rappelées que même en 4, le Quadro reste avant tout un deux roues. Lors d’une sortie de virage, toujours sur le mouillé, ouverture de la poignée en grand, le train arrière s’est mis à patiner. Et comme avec le Quadro 4, le référentiel des sensations est complètement décalé, nous avons mis un temps à comprendre que l’arrière commençait à chasser. Un relâchement de l’accélérateur suffit pour que tout rendre dans l’ordre. Heureusement, à chacun des patinages, le train avant est resté imperturbable.

Consommation

Axes rapides jusqu’au rupteur, ville, nationale, freinages, accélérations, lors de nos parcours, nous avons consommé 4.3l/100.

En conduite plus raisonnée et plus régulière, vous pouvez tabler sur une consommation de 3.8l/100. Cela place le Quadro 4 dans la catégorie des bons élèves question consommation. Et avec son réservoir de 13 litres, vous pourrez ainsi parcourir 300km avant de faire le plein.

Conclusion

Comme la Vespa qui amena une nouvelle mobilité en son temps, le Quadro 4 va amener de nouveaux utilisateurs aux deux roues, pour une nouvelle mobilité et une nouvelle approche du deux roues. Les temps actuels sont aux moyens de locomotion apaisés et consommant peu. La passion raisonnée, en somme.

Avec ce 4, Quadro place la barre haut. Haut au niveau conduite, confort et sécurité. En conduite soutenue, ce sont de nouvelles références qu’il nous faut acquérir, de nouvelles sensations à percevoir, de nouvelles habitudes à éprouver pour conduire le Quadro 4. En conduite plus courante, la sécurité des quatre roues en matière de stabilité et de freinage sont une nouvelle façon de voir et de conduire un deux roues. Avec à la clé, dans les deux cas, de nouveaux plaisirs de conduite.

Quadro place la barre haut, également, au niveau prix. Avec un tarif de 12.500€, le Quadro 4 se classe au sommet de la hiérarchie scooter. Mais il est également le seul en quatre roues.

Quadro Technologie explore une nouvelle voie et l’avenir dira si les conducteurs-utilisateurs adhèrent au concept du quatre roues. Mais pour le moment, c’est le Quadro 4 qui adhère à la route et ça, ça vaut bien un premier prix !

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles