Carte vigilance Carte de vigilance météo

Accueil > Guides > Scooters > Honda > Integra > Essai Honda Integra 750 S 2016 : le meilleur de tous

Essai Honda Integra 750 S 2016 : le meilleur de tous

mardi 19 avril 2016, par Christian

Honda a livré pour 2016 la troisième génération d’Integra, en incluant le 700. Avec ce millésime 2016, l’Integra devient redoutable d’efficacité.

Modifications

Extérieurement, la ligne générale est la même. Un avant plutôt gros qui rappelle le scooter et augure de protection, un arrière plutôt fin qui ne fait pas de doute sur l’absence de coffre sous selle. Ce sont les fondamentaux de l’Integra. Pour 2016, Honda a doté l’Integra 750 2016 d’un nouveau pot d’échappement court et relevé. La sonorité en devient plus grave, pleine et ronde. Cela change radicalement de l’ancien feutré et discret. Trop, certainement.

Dans cette version SE, les marchepieds avant sont rehaussés d’inserts façon aluminium. Le feu arrière, le bloc avant font appel aux leds. Le petit frère Forza a ouvert la voie. Du petit frère, le grand Integra 750 reprend l’affichage à leds lui aussi. Il sera visible quel que soit la luminosité. Et la signature visuelle sera reconnaissable entre tous. Au tableau de bord, la disposition de l’affichage a changé mais vous retrouverez les mêmes informations indispensables que sur l’ancienne génération d’Integra. « La couleur de fond de l’affichage du compte-tours peut être choisie par l’utilisateur sur une palette de 9 choix disponibles. Il est également possible de modifier la couleur selon le rapport engagé, la plage de régime ou le mode de sélection choisi », dixit Honda. il faudra toujours tendre le bras pour aller chercher les boutons au tableau de bord. Au tableau de bord, justement, le voyant de plein phare est particulièrement visible de nuit.

Mais le meilleur ne se voit pas ; Honda a modifié le DCT (Dual Clutch Transmission) et la partie logicielle pour un passage naturel des vitesses sans à-coups, ni claquements que l’ancienne génération, qui n’a que deux ans pourtant, vous gratifiait. « Pour une conduite encore plus sportive, le mode automatique S bénéficie désormais de 3 sous-cartographies de passage des rapports tandis qu’en mode manuel MT, il est maintenant possible de descendre les rapports plus haut dans les tours », toujours dixit Honda.

Le coffre n’accepte toujours qu’un petit casque et au quotidien, il sera plus comme une grosse boite à gants qu’un réel coffre. La béquille latérale est un peu plus courte et l’Integra sera ainsi bien en appui, de tout son poids ainsi que la béquille centrale, également plus courte pour un maniement plus aisé. Les valves sont largement coudées pour un gonflage facilité.

Toutes ces modifications sont normalement là pour faciliter la vie au quotidien et la conduite.

Sur route

Dès que le moteur est lancé, la différence avec l’ancienne génération est flagrante. Le son émis par le nouveau pot est plus grave et bien présent sans être envahissant. Dans la circulation, vous serez audible !

Boite

L’Integra 750 2016 a toujours les modes « D », « S » et manuel au commodo droit. Les gâchettes « + » et « - » au commodo gauche. Et sur ce millésime, la boite se commande au doigt ! Finie, la boite qui n’en fait qu’à sa tête sur les premiers kilomètres. Sur notre modèle d’essai ne totalisant que 150km, en « D » ou « S », la boite descend ou monte les rapports selon vos souhaits. Nul besoin d’avoir passé un certain kilométrage pour qu’elle vous obéisse.

Mieux, elle devient intelligente. En « D », et aux allures normales, la loi de passage des vitesses est tout à fait conforme à l’ancienne génération. De zéro à 10km/h, la boite est sur le premier rapport, de 11 à 20km/h sur le second et ainsi de suite. Le tout dans une grande douceur et sans à-coups. Mais si vous avez accéléré un peu fort, la boite ne passera pas le rapport supérieur. Elle tiendra le rapport. Pour parler en terme œnologique, le mode « D » a une finale de mode « S ». Idem si vous descendez une côte. La boite ne passera pas le rapport mais « tiendra » le rapport.

Dans tous les cas de figure, vous aurez du frein moteur.

En mode « S », dès que vous coupez l’accélération, la boite descend un rapport, et l’Integra est prêt à bondir, comme un félin, sur la prochaine courbe. C’est d’une efficacité redoutable et le conducteur-pilote n’a plus qu’à se concentrer sur sa trajectoire. Les trois modes « S » s’adapteront à votre humeur et votre tempérament du moment. S1, sport tranquille, S3, sport de braise !

En « D », le moteur ne cogne pratiquement plus. Ce n’est qu’en 6ème et en reprenant à 60km/h, que l’Integra cogne un peu, mais c’est très vite passé et surtout, ça n’a plus rien à voir avec l’ancien Integra. Vous n’aurez plus l’impression de conduire un tracteur.

Le nouveau logiciel de gestion de cette boite fait de l’Integra un scooter-moto réactif et efficace sur toutes les plages d’utilisation. Un travail remarquable de la part des ingénieurs.

Châssis – Direction - Suspensions

Le conducteur-pilote est également aidé par un ensemble châssis-direction que rien ne vient perturber. Les trous, les déformations de la chaussée s’ils sont retransmis à votre dos avec une relative sécheresse, n’auront aucun effet sur le comportement du scooter. L’Integra 750 2016 ne bougera pas d’un millimètre et conservera la trajectoire que vous lui avez fixée. Les suspensions ont été améliorées et sont plus efficaces en amortissement ce qui se ressent tout de suite. La selle est, par contre, toujours aussi fine.

La direction se montre vive, malgré des roues de 17’ et un guidon large. Il faut s’aider des jambes pour lui donner une vivacité qu’on ne soupçonnerait pas à l’Integra. Dans cette « configuration de roulage », le mode « S » est bien sûr privilégié et les prises d’angles vous étonneront de facilité et… d’angle. Rien ne vient frotter !

Compte-tours : 3 couleurs et des nuances

Le compte-tours a, de base, trois couleurs : rouge, blanc et vert. Le rouge pour vous indiquer une consommation importante, le vert pour vous signaler une conduite particulièrement écologique, le blanc signifiant que l’économètre ne se prononce pas.

Entre ces trois couleurs, vous avez toute une palette de nuances différentes. Rouge plus ou moins clair, vert pouvant virer au bleu et au turquoise. Dommage qu’il faille regarder la route et non pas toutes ces nuances qui s’affichent au compte-tours. Durant les longs trajets, votre passagère/passager pourra tout à loisir admirer le compte-tours.

Performances

La vitesse maxi relevée sur circuit est de 185km/h, pour une vitesse Gps de 173km/h. En accélération, l’Integra 2016 fait exactement pareil que l’ancienne génération avec 5’30 pour abattre le zéro à 100.

Les performances n’ont pas été altérées par toutes ces modifications et l’Integra 2016 gagne encore en agrément et en efficacité. C’est bien tout ce qu’on demande à un nouveau millésime.

Consommation

Notre plus forte consommation a été de 5.4 litres aux 100. Dans cette phase de test, nous étions à pleine charge moteur pratiquement tout le temps.

Notre plus basse consommation a été de 3.8 litres aux 100, en usage courant. Entre les deux, nous avons réalisé des 4.7 l/100. Pour un 750cc, c’est une consommation record !

A noter que la nouvelle jauge dispose de cinq segments. Pas facile de diviser 14 litres par 5, pour connaitre le niveau. La jauge est plus précise, le premier segment disparait au même rythme que les autres, tous les 3 litres.

Pneus - Freins

La monte d’origine, les Battlax de Bridgestone, sont aussi performants sur le sec que sur le mouillé. Ils sont progressifs et ne décrocheront pas d’un seul coup.

Comme sur l’ancienne génération, le frein arrière viendra en appui du frein avant et de son disque de ø 320mm. Ce frein avant n’a jamais bloqué et l’Abs ne s’est donc jamais déclenché. Entre le grip du pneu et cet unique disque, Honda nous fait regretter l’absence d’un second disque sur l’avant.

A l’arrière, l’Abs a tendance à se déclencher en phase finale de freinage, lors du transfert des masses.

Conclusion

Proposé à 9.299€ en version standard et à 9.499€ en version SE de notre essai, l’Integra est plus que bien placé au niveau tarif dans la cour des maxi-scooters. Le premier Integra en 700cc est sorti en 2011 et cinq ans après, Honda nous offre la troisième génération de son scooter-moto. Il lui manque toujours un espace de chargement plus important.

Comme le dit le poète « Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même, Ni tout à fait une autre ». Honda aurait pu se contenter d’un simple accastillage pour le millésime 2016 mais ce n’est pas le genre de la maison.

Avec ce millésime 2016, Honda nous livre une toute nouvelle monture. Toujours à la lisière du scooter et de la moto, l’Intégra 2016 est tout simplement le meilleur des tous les Integra et peut-être des maxi-scooters !

En attendant la prochaine génération d’Integra ?

Portfolio

  • Essai Honda Integra 750 2016 : gauche
  • Essai Honda Integra 750 2016 : gauche avant
  • Essai Honda Integra 750 2016 : marchepieds et inserts
  • Essai Honda Integra 750 2016 : nouveau pot et silencieux
  • Essai Honda Integra 750 2016 : arrière
  • Essai Honda Integra 750 2016 : suspension monobras
  • Essai Honda Integra 750 2016 : nouveau bloc arrière
  • Essai Honda Integra 750 2016 : bloc feu arrière
  • Essai Honda Integra 750 2016 : gauche avant
  • Essai Honda Integra 750 2016 : gauche arrière
  • Essai Honda Integra 750 2016 : gauche
  • Essai Honda Integra 750 2016 : campagne

Messages

  • Merci pour cet essai. Sûrement mon prochain achat après mon Tmax 2015. Vue la daube qui sort ce mois-ci pour 2017... :(

  • Bonsoir.
    J’ai eu l’Integra 700 et maintenant la 750,2016. Désolé de vous contredire mais, bien qu’améliorée, la boîte DCT cogne toujours en mode D. Quant au mode S, bonjour la consommation ! En sous mode S3, le moteur tourne beaucoup plus vite et, en conséquence, consomme (beaucoup) plus. J’ai trouvé la solution qui me convient le mieux. Je pilote en mode "manuel". Je mets "manuel" entre guillemets parce que l’ordinateur gère, malgré tout, le rétrogradage. Les vitesses descendent, automatiquement,à la décélération. Je paramètre le mode S en S3 et je passe, de l’un à l’autre, selon mes besoins. Quant au pot d’échappement, il est beau, à mon goût. J’ai déjà pensé à le changer pour un pot "pirate" comme dit mon concessionnaire mais je n’en ai pas trouvé de plus esthétique ! Par contre, par rapport, à la 700, je trouve qu’il fait, toujours, un bruit de casserole ! Le bilan général est positif. J’ai trouvé, enfin, le véhicule qui me convient. En Belgique, une publicité, célèbre, pour une bière bien connue dit : "Au plus que tu la goûtes, au mieux que tu la goûtes". Je dirais la même chose pour l’Integra !

  • bonjour, j’ai 33.000kms avec mon Integra 700...j’apprécie particulièrement sa discrétion sonore, sa souplesse, le dynamisme et donc je crains les décibels supplémentaires du 750 ! par contre, la boite s’est bloquée électroniquement à plusieurs reprises, à quelques mois d’intervalle. Quand cela se produit, pas d’autre solution que de s’arrêter , d’éteindre et de rallumer le contact jusqu’à ce la vitesse se déverrouille. Quelqu’un a t-il vécu la même expérience en Integra 700 ????? Bonne route à tous& merci de vos réponses.

  • Le 750 n’est pas plus bruyant que le 700 :-).

    Boite bloquée électroniquiement, c’est quoi ? Si tu as roulé sans affichage du mode, du rapport engagé, que tu ne pouvais pas passer les vitesses, ça a fait comme moi. Pas d’autre solution que de s’arrêter, couper le contact, redémarrer pour que tout revienne comme avant.

    D’après mon mécano, ce genre de souci arrive quand la batterie est faiblarde. Il faut la changer, même si je ne comprends pas bien le rapport entre les deux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire également :

Tous les articles de la rubrique ...

... Tous les articles

Conseils

SNCF : aussi au Salon de la Moto, Scooter et Quad à Paris

Le Salon de la Moto, Scooter et Quad à Paris c’est l’occasion de découvrir des véhicules et également des services facilitant la vie de tous les jours. C’est ainsi que du 1er au 6 décembre prochain, SNCF accueille tous les passionnés des deux-roues sur son stand au Salon de la Moto, scooter et quad à (...)

Agenda scooters et motos

Les blogs

Les derniers essais